1. Cambriolage


    Datte: 07/01/2022, Catégories: Non Consentement / À contre-cœur Auteur: bySalomeD

    ... très mal, non?
    
    -- Oui c'est atroce comme tu peux pas imaginer, c'est pour ça que je voulais que cette petite bourgeoise sente ça dans son petit cul gâté.
    
    Je regardes alors perversement ma complice, je lui dis :
    
    -- Alors je vais te venger encore plus, écartes moi ses cuisses de petite pute je vais la dépuceler.
    
    _ Je sais pas si tu peux elle me dit, devant elle est vraiment étroite!
    
    Je rigole de sa phrase, maintenant je me moque des conséquences, je suis déjà allé trop loin. On va avoir tout les mafieux du coin au cul. Alors un peu plus ou un peu moins...
    
    _ Si c'est rentré dans le cul, ça rentrera dans la moule! Puis c'est toi qui m'a chauffé pour la violer par derrière!
    
    Mon sexe est redevenu dur comme du fer. Devant l'effarement de la jeune fille au pair, Christine allonge la petite oie blanche sur le dos, cuisses bien écartées, je me mets entre ses petites jambes.
    
    Je crache sur son sexe, cela sera suffisant pour le lubrifier. Je présente mon gland devant ce petit et beau vagin, ce sera mon cadeau pour sa majorité récente. Les hurlements de la fille sont encore plus fort que pour son adorable petit cul mais rien n'y fait. Mon gros gland s'enfonce en elle sans qu'elle puisse l'empêcher.
    
    Après une légère résistance que je prends pour l'hymen, ma bite s'enfonce de presque 10 centimètres dans le ventre de la belle blonde qui se débat de douleur, maintenue par Christine qui, avec délectation, ne loupe pas un instant de mon viol.
    
    Je commence à limer la ...
    ... dorénavant ancienne vierge, lorsque la douleur trop forte la fait s'évanouir.
    
    Je lime quelques instants cet adorable corps inerte, mais je dis a Christine.
    
    _ Réveille-la, c'est nul de baiser comme ça!
    
    Avec sadisme Christine assène plusieurs gifles à ma victime qui se réveille en se remettant a pleurer aussitôt. Je reprend mes mouvements lents et puissants dans le sexe de la malheureuse, lui arrachant des gémissements a chaque poussée.
    
    Pris d'une excitation soudaine je commence a donner de grand coups de reins, ressortant presque mon sexe pour le renfoncer toujours plus loin dans son utérus. La belle petite ingénue hurle sous cette pénétration plus violente.
    
    Mon sexe se tache de rouge sous les coups de butoir, au bout de quelques longues minutes, je m'arque a fond, puis j'envoie pour la deuxième fois mon sperme dans le corps de la blonde sanglotante.
    
    Je me retire alors d'elle, tandis que ma semence teinté par le sang de son dépucelage commence à s'écouler du vagin que je viens de remplir. Je bande encore un peu, il me reste une cartouche. Je regarde alors la blonde puis la jeune fille au pair. Il reste un pucelage à la rousse. Elle ouvre de grands yeux paniqués quand je m'approche d'elle. Je la retourne sur le ventre, je me couche sur elle et entreprend de la sodomiser.
    
    Je peux vous dire que la rousse à hurler dans son bâillon tout le long de mon enculage. Je la sodomise sauvagement pendant une grosse demi-heure, tandis que Christine se fait lécher par la ...
«12...6789»