1. Le piège. (16)


    Datte: 14/01/2022, Catégories: Inceste / Tabou Auteur: hélène75

    ... en profiter.
    
    D’un puissant coup de rein, je la pénètre profondément. Elle ouvre grand la bouche comme si elle cherchait sa respiration. A peine a-t-elle repris son souffle que je me mets à la besogner avec force. Je sais que je dois faire attention à ne pas jouir trop vite car je risque de me retrouver aussitôt encagé. Je fais le vide dans mon cerveau pour n’être qu’un animal. Pour faire durer mon plaisir, je ralentis la cadence, je me retire entièrement de sa chatte, je patiente un peu puis je replonge au plus profond. Elle semble apprécier la situation car elle gémit et se laisse aller à me dire
    
    - Oh oui chéri, c’est bon ! Baise moi plus fort !
    
    Je me fige au fond de la matrice maternelle et je lui susurre
    
    - Avoue que tu aimes ma queue. Avoue que tu aimes être ma salope.
    
    Entre deux gémissements de plaisir, elle arrive à me répondre
    
    - Oui chéri, je suis sa salope, ta petite pute. Fais de moi tout ce que tu veux !
    
    Je me retire d’elle, la retourne sur le lit et lui glisse l’oreiller sous le ventre de manière à bien lui relever les fesses. Avec son porte-jarretelles qui lui cintre bien la taille et ses bas noirs qui lui font des jambes de rêve, elle a vraiment une superbe croupe de salope. Je m’allonge entre ses jambes, mes deux mains s’emparent de ses globes fessiers et les écartent. Mon visage se colle contre ses fesses et ma langue s’insinue dans son sillon. Cela fait si longtemps que j’ai envie de l’enculer que je ne vais pas me priver maintenant ...
    ... que j’ai son accord pour user et abuser d’elle.
    
    Elle ondule de la coupe, ses fesses se tendent vers moi à chaque coup de langue. A sa réaction, je pense qu’elle en a peut-être plus envie que moi. Je me redresse, approche mon bas-ventre de sa croupe bien relevée. Tenant fermement ma queue d’une main, je caresse son œillet brun de mon gland. Elle gémit, elle n’attend que cela. Elle me supplie
    
    - Oui chéri, encule moi. Je suis à toi. Prends moi par là aussi, j’en tellement envie.
    
    Je suis surpris de m’enfoncer si facilement en elle. Mais après réflexion, je me dis qu’elle doit user des nombreux godemichés qu’elle cache dans son armoire. Au fond de moi, j’espère qu’elle n’a pas d’amants et que je suis bien le seul à profiter d’elle.
    
    Je sens que la sève monte en moi, je ralentis donc la cadence pour profiter encore un peu de ce premier enculage. C’est un bonheur de voir ma queue coulisser dans cette croupe si superbement mise en valeur par une lingerie des plus sexy. La lingerie noire m’excite au plus haut point !
    
    Je serre un peu plus fort la taille de ma mère tout en jouant de mes doigts avec les jarretelles qui retiennent ses bas. Je lui dis
    
    - Oh maman, quelle superbe salope tu fais ! C’est vraiment un régal de te baiser ainsi.
    
    Elle me répond d’une voix sensuelle
    
    - Je suis ta petite salope et tu as raison d’en profiter. Mais dis moi, est-ce la première fois que tu encules une femme ?
    
    Je m’immobilise au fond d’elle pour reprendre mon souffle puis je lui ...