1. Le piège. (16)


    Datte: 14/01/2022, Catégories: Inceste / Tabou Auteur: hélène75

    ... déjà 11h30, je dois prendre une douche rapide, me raser de près et être beau comme un sou neuf avant d’aller réveiller maman dans sa chambre. Je laisse l’eau chaude couler sur moi, que c’est bon ! Ma queue se tend, impatiente de sortir de sa cage pour prendre ses aises. Une fois sec, rasé et parfumé, je reste nu dans mon peignoir et me dirige vers la chambre de ma mère.
    
    J’entre à pas de loup, la chambre est plongée dans une douce pénombre. Je m’approche du lit maternel, ma mère est endormie sous la couette et il n’y a qu’une masse de cheveux blonds qui dépasse. Je me mets à genoux près du lit et glisse lentement une main sous la couette. Bien vite, mes doigts rencontrent la douceur de ses jambes gainées de soie. Je me dis en moi-même
    
    - Super, elle s’est couchée en lingerie ! C’est qu’elle a envie de jouer.
    
    Ma main remonte doucement vers le haut de ses cuisses et rencontre la limite de ses bas. Je continue, glissant le long d’une jarretière qui retient les bas à son porte-jarretelles. Ma queue se tend et me fait mal. Pourvu que cette douleur se transforme vite en plaisir. Je poursuis vers le haut, caressant délicatement son flanc puis mes doigts suivent la courbe de l’un de ses seins. Ma queue se tend d’avantage, me faisant encore plus mal. Elle porte un soutien-gorge qui lui remonte bien les seins et les laisse accessibles. Si jamais elle se refuse à moi, je crois que je vais exploser !
    
    Soudain, elle entrouvre les yeux et plonge son regard dans le mien. Elle me ...
    ... dit
    
    - Retire vite ton peignoir et viens t’allonger près de moi.
    
    Moins d’une seconde plus tard, je suis nu collé à son corps sous la couette.
    
    Elle prend alors l’initiative de venir sur moi, mon sexe engagé cogne contre ses fesses. Elle sourit et me dit
    
    - Chéri, il faut que nous ayons une petite conversation avant de poursuivre.
    
    Je lui réponds
    
    - Je t’écoute maman.
    
    Elle se lance alors dans une longue tirade
    
    - Comme tu le sais, nous avons par moments un comportement qui ne correspond pas à une relation normale entre une mère et son fils. Mais je l’assume et j’y trouve beaucoup de plaisir. Pour que cela dure, il est indispensable que cela reste notre secret.
    
    Je n’ai pas le temps d’approuver qu’elle poursuit
    
    - Je suis un peu possessive et j’aime savoir que je suis la seule femme que tu honores de ta jeunesse et de ta fougue. C’est pour cette raison que je te laisse encagé, pour que je sois la seule à profiter de ton sexe et de ton sperme. Ce n’est qu’à cette condition que je poursuivrai notre relation incestueuse.
    
    Malgré mon ardente envie de passer aux choses du sexe, j’arrive à lui dire
    
    - Oui maman, j’accepte de rester encagé mais rester plus d’une semaine ainsi c’est bien trop dur.
    
    Elle me répond
    
    - Oui, je sais bien que c’est long et j’imagine que cela doit être dur pour toi de ne pas pouvoir te masturber régulièrement. Mais c’est ainsi !
    
    Puis elle reprend
    
    - Chéri, voici donc le marché que je te propose. Nous ferons l’amour chaque ...