1. La Piqûre (1)


    Datte: 14/01/2022, Catégories: Hétéro Auteur: Dyonis

    ... silencieux, comme une gamine en train de faire une grosse bêtise.
    
    Puis son regard se fit moins innocent, et elle admira le dos et les fesses de cet homme. Cela faisait presque vingt ans qu’elle n’avait pas découvert le corps d’un autre homme que son mari.
    
    Les bras et le dos étaient dorés par le soleil, mais les fesses étaient blanches et le contraste les rendait comme lumineuses. Elle s’imagina recevoir la vigueur de cet homme entre ses cuisses, saisissant ses fesses à pleines mains pour mieux le guider en elle.
    
    A nouveau, ses seins réagirent par une brûlure de désir, qui se communiqua à son ventre. Elle en pinça les bouts pour exacerber son plaisir.
    
    Elle avait envie de voir son torse et, comme répondant à sa muette supplique, Valentin se tourna lentement sous le jet.
    
    Elle reçut la vision de sa verge comme un électrochoc. En demi-érection, elle témoignait de pensées coquines, sans doute liées au spectacle qu’elle lui avait livré quelques minutes plus tôt. Valentin faisait glisser ses mains sur son torse, lentement, presque voluptueusement, puis se mit à savonner son sexe en de lents va-et-vient ... hypnotisant. Au travers du débardeur, Christelle se caressa le sein droit en frottant son téton pour l’irriter délicieusement, tandis que sa main gauche se faufila dans le bâillement de son short. Elle comprima son clitoris avec force, comme pour se sentir plus réelle. Sa vulve était trempée.
    
    — Aïe Aïe Aïe Aïe... Quelque chose venait de la piquer juste à côté du ...
    ... sein droit, la faisant hurler, autant de douleur que de surprise.
    
    Elle se recula prestement de la clayette, mais la douleur était toujours là, se renforçant même. Elle se débattit en hurlant encore, prise de panique. Un insecte s’enfuit dans un éclair jaune, l’abandonnant à sa souffrance.
    
    Quelques secondes plus tard, Valentin ayant ceint une serviette à la taille, surgit à son secours. Il était encore ruisselant.
    
    — Que vous arrive-t-il Christelle ?
    
    — Quelque chose m’a piqué. La douleur lui arracha une grosse larme.
    
    Valentin marqua alors une pause, observant la position de Christelle, et en déduisant ce qu’elle était en train de faire.
    
    Il éclata alors de rire. Un de ces rires qui résonnent profondément et longtemps dans le cœur de ceux qui l’entendent.
    
    — Qui s’y frotte s’y pique Christelle ... Ah ah ah ah. Allez, montrez-moi où ...
    
    — AYE, c’est très gênant, c’est là, juste à côté du ...
    
    — Ah oui, je vois. Je vois même très bien ... (il eut un sourire indéfinissable). Le dard est parti. C’est bien, mais je ne peux pas savoir s’il s’agissait d’une guêpe ou d’un frelon. C’est très rouge et gonflé de venin. Asseyez-vous ici, je vais devoir aspirer la plaie par sécurité. C’est ça ou les pompiers, les urgences, etc. Surtout, laissez-vous faire Christelle.
    
    Il avait prononcé cette phrase d’une manière un peu appuyée, comme pour faire passer un message sous-entendu.
    
    De son bras gauche, il fit le tour des épaules de Christelle pour la maintenir fermement. ...