1. Cambriolage


    Datte: 07/01/2022, Catégories: Non Consentement / À contre-cœur Auteur: bySalomeD

    ... arriver au final, à subir et à morfler.
    
    Je me met debout devant le lit, à la fois gêné par la petite bourge, mais très excité par la fille. Christine qui me regarde vicieusement, en souriant de toute ses dents. Je baisse mon pantalon, puis mon slip dévoilant un sexe énorme, c'est vrai que je suis bien pourvu et que je peux bander des heures sans me fatiguer. Il se dresse a l'équerre affolant la fille par sa longueur et son épaisseur.
    
    _ T'es pucelle? Je lui dis.
    
    Un signe de tête me confirme le fait, cela ne fait que redresser ma bite encore plus.
    
    _ Tu verras tu n'oublieras pas ton dépucelage, tu seras bien ouverte après!
    
    Je lui dis cela tout en rigolant, en bavant presque d'envie.
    
    Pendant ce temps Christine s'est aussi déshabillée, nue et si belle, avec son épilation qu'elle fait toujours régulièrement. La bourge est terrifiée, voyant ses 3 personnes nus ,se doutant que ce n'est pas une situation normale. Pourtant elle ne voit pas où la situation va la mener. Mis à part pour uriner, elle ne sait pas à quoi sert un sexe d'homme, ni un vagin d'ailleurs.
    
    Je caresse le sexe de la fille au pair, elle est vraiment sèche et effrayée, comme je les préfères. Elle va vraiment me sentir passer. Christine sourit, elle sort de son sac le tube de vaseline que nous utilisions pour faire coulisser les clés sans faire de bruit lors de nos cambriolages.
    
    -- Tu vas avoir besoin de ça elle dit.
    
    Je prend le tube et m'en enduit juste le bout du gland luisant, juste ce ...
    ... qu'il faut pour faciliter l'entrée dans le sexe vierge et totalement aride. Je commence a me glisser entre les cuisses de la rousse.
    
    Elle est terrorisée mais je lui montre le couteau, elle écarte alors immédiatement les cuisses, en se mettant a pleurer encore plus fort, ce qui ne me gêne aucunement, au contraire.
    
    Je commence a faire quelques frottement sur son sexe roux, de haut en bas pour lubrifier un peu, avant de pousser en ayant trouve l'entrée.
    
    La fille me regarde, ses yeux grand ouverts quand je me mets a pousser avec force, sentant l'ouverture vaginale refuser mon entrée, avant de s'écarter difficilement.
    
    _ Humm tu es vraiment bonne et serrée toi!
    
    Je lui dit tout continuant de pousser sans me soucier de ses gémissements. Mon sexe rencontre alors l'hymen de cette pute encore vierge.
    
    _ Ça va y être ma chérie tu vas passer femme!
    
    Je lui dit cela tout en donnant un coup de rein qui lui arrache un cris sous son bâillon. Mon sexe s'enfonce en elle d'une dizaine de cm. Truc-de-fou, la pute est vraiment très serrée, je savoure le plaisir de ce vagin tout neuf.
    
    Christine se masturbe me regardant très excitée, je sens dans ses yeux tout son plaisir a me voir humilier et violer la jeune fille au pair. Ses doigts farfouillent son vagin en produisant un léger clapotis très pervers. Christine lâche de petits gémissements de plaisir. Le spectacle du viol de la rousse ayant l'air de lui plaire beaucoup.
    
    Je lime la fille résignée, devant la bourge terrorisée et ...
«1234...9»