1. Action ou vérité (3)


    Datte: 25/11/2021, Catégories: Voyeur / Exhib / Nudisme Auteur: Thierry6977

    ... ans jusqu’à ce que je parte très loin pour mes études supérieures. Mais là au fond de moi, il me manquait quelque chose pour me sentir vraiment bien.
    
    — Et tu ressens la même chose aujourd’hui ?
    
    — Oui, mais ne m’interromps plus. Lorsque Vanessa nous a proposé de jouer au jeu, je me suis aussitôt revue 10 ans en arrière lorsque je me soumettais aux filles. Tu comprends mieux maintenant pourquoi j’exécute sans sourciller tout ce que l’on me demande dans nos soirées. Je sais par ailleurs qu’avant que tu me rencontres, tu avais des soumises et que tu t’es rapidement rendu compte que j’en étais une, mais tu n’as jamais été dur ou violent avec moi. Tu as su m’imposer tes pratiques sexuelles et je t’en remercie, car je prends mon pied comme une folle. Mais maintenant, sache que cela ne me suffit plus, je veux t’appartenir complètement, que tu fasses de moi ta chose. Ne plus être ta femme, mais ton esclave !
    
    Là, elle vient de m’avouer à quel point la soumission est importante pour elle. Si j’ai effectivement perçu depuis longtemps ce tempérament chez elle, tout comme nos amis d’ailleurs, je leur ai simplement dit que j’attendais que Caroline vienne me voir et me demande de la dresser avant d’aller plus loin avec elle. L’heure est donc venue de la prendre en main :
    
    — Ma chérie, oui je sais que tu as un caractère de soumise. Je comprends mieux maintenant pourquoi tu as ce comportement pendant nos soirées entre amis. Mais sais-tu bien ce que tu me demandes ? Et dans quoi tu ...
    ... t’engages ? En mesures-tu toutes les conséquences ? Sache que si j’accepte, au début tu seras ma soumise, mais après, tu n’auras plus aucun droit et je pourrais faire de toi ce que je désire. Tu me fais un grand honneur en voulant que je sois ton Maître. Mais par exemple, tu n’auras plus la liberté de t’habiller comme tu le veux et surtout tu devras faire TOUT ce que je te commande. Alors je vais te demander de bien réfléchir et tu me donneras ta réponse mardi matin. Je dois aller en effet à Paris pour mon travail, je serais absent 3 jours.
    
    — Oui Maître !
    
    Je viens de prononcer ces deux mots spontanément comme libérée du poids qui pèse sur moi jusqu’ici, trop contente que mon mari et Maître désormais vienne enfin de me proposer officiellement d’être sa soumise.
    
    Cette invitation au restaurant est l’occasion de discuter longuement de tous les aspects de cette nouvelle relation de soumission entre nous. Il me fait détailler mes soirées au pensionnat, notamment avec cette mère qui m’a prise en main à l’époque. Une vraie tigresse au lit qui m’a procuré des jouissances longues et profondes jusqu’à l’épuisement.
    
    De revivre cette soumission au fur et mesure que je la raconte à mon Maître, m’excite beaucoup. Lisant en moi comme dans un livre ouvert, il remarque vite que la petite brune (1m60 environ) qui nous sert, ne m’est pas indifférente avec sa jolie paire de seins et surtout son petit cul où je me vois déjà y glisser ma langue.
    
    Aussi à la fin du repas, pour me tester ...
«1234...7»