1. Le commencement


    Datte: 24/11/2021, Catégories: hhh, hbi, inconnu, toilettes, Oral lieusexe, Auteur: Kannouteki

    ... prenne en main avant moi.
    
    Oh, et cette main, sa main qui glisse de bas en haut, de haut en bas joue une partition pour une ode au plaisir, s’arrête et reprend la danse avec une légère torsion du poignet de temps en temps. Cette main rhaaaa cette main, je l’imagine déjà sur moi…
    
    J’avance doucement vers « ma proie ». Ne pas l’effrayer, ne pas me précipiter. Ce sexe m’attire, me tente, je salive, je déglutis, je m’approche le souffle coupé. Il est tel que je l’avais imaginé dans mon script intime. Je pose enfin ma main délicatement sur le bas de son ventre.
    
    Est-ce que j’irai jusqu’au bout de mon délire incongru ?
    
    Je ne peux plus reculer. Je lève mes yeux et capte son regard mi-interloqué, mi-amusé. Il esquisse un sourire avec une petite fossette en longueur sur la joue gauche. Mhuumm, ce regard… Je me lance et j’ose en lui demandant d’un simple :
    
    — Je peux ?
    
    Il comprend de suite et acquiesce en hochant la tête posément, nullement déstabilisé.
    
    Doucement, je m’accroupis et stabilise ma position, ma main droite déjà posée sur son étendard demi-érigé et moite. Il s’agite et palpite dans ma main, dans mon ventre aussi d’ailleurs. Ma bouche salive énormément, j’ai trop envie. J’humecte de ma langue l’extrémité de son gland et sa couronne, les titillant à tour de rôle, je vois son ventre se contracter légèrement. Sa respiration saccadée s’accélère, je retiens presque mon souffle de mon côté, c’est insoutenable, plus rien ne compte autour.
    
    Après avoir glissé ...
    ... mon autre main dans mon jean, je me caresse doucement. Sa queue frémit, se soulève entre mes doigts. Mes lèvres glissent le long de sa hampe majestueuse, je lève mes yeux vers lui et plante mon regard dans le sien, on est comme accroché. Je me régale de jouer de ma langue sur lui à la découverte de son sexe bouillonnant, ma main caresse délicatement ses tendres duveteuses. Ma bouche remonte et je joue de ma langue sur le frein. Il gémit.
    
    Doucement, tantôt de ma langue en circulaire, tantôt le long de sa tige, j’entame un massage baveux en alternant avec ma bouche descendant et l’enfermant dans la douce moiteur de ma cavité buccale, puis je desserre en remontant. Je l’aspire de nouveau dans mon étroit fourreau. Son bassin ondule en accompagnant ma bouche venant à ma rencontre et « comme un boomerang, je sens des boums et des bangs » dans mon ventre.
    
    Ses mains se posent de chaque côté de mon visage, nos regards ne se quittent plus, les souffles s’accélèrent ponctués de petits cris, de gémissements.
    
    Plus rien n’existe autour de nous, ni le temps, ni les autres. J’accompagne ma douce fellation de ma main le masturbant ou bien ralentissant nos mouvements, selon. On va calmer le jeu un peu.
    
    On se découvre… Je l’observe, je comprends aux contractions des muscles de ses cuisses ce qu’il aime et j’en profite.
    
    Non, je n’ai pas fait toutes ces bornes pour rien…
    
    Crescendo, la cadence augmente au gré du plaisir qui monte. Il caresse mes cheveux puis cherche à accélérer le ...