1. La robe à boutons


    Datte: 11/10/2021, Catégories: fh, fplusag, extracon, candaul, vacances, caférestau, Voyeur / Exhib / Nudisme Masturbation Oral 69, pénétratio, confession, vengeance, Auteur: Faustine

    Elle a cinq boutons devant. Robe à fleurs plutôt chic, tout en étant un peu sexy. Mon mari la regarde dans une vitrine de la station balnéaire où nous passons notre dernière semaine de vacances. Il avait été un peu plus « présent » que pendant ces derniers mois. Il faut dire que nous sommes en tête à tête depuis le départ des enfants et qu’il fait des efforts.
    
    Pourquoi cette froideur ? Avait-il une maîtresse ? Je ne l’inspirais plus ? Était-il lassé du sexe… avec moi… ou tout simplement sa libido était partie, chassée par le travail, les responsabilités ? Si on me demandait de choisir, j’aurais encore préféré que ce soit moi, sa femme depuis de longues années, plutôt que les femmes en général qui ne l’inspirait plus. Pendant toutes ces années, il a été un époux parfait, un amant inventif, un père aimant. C’était arrivé doucement, pendant cette année, comme une lente atonie, plus un problème psychologique que mécanique.
    
    Si je lui faisais le grand jeu, lingerie de pute, femelle affamée, il répondait à mes avances. Il bandait, me baisait et je retrouvais l’amant perdu. Mais il était rarement demandeur.
    
    — Elle est belle, tu ne trouves pas ? Elle devrait bien t’aller.
    — Oui, elle est belle, mais regarde, trop décolletée, trop courte…
    — Peut-être, mais c’est les vacances.
    — Si tu veux, je l’essaye et tu verras que ce n’est pas mon genre.
    — Ton genre, ton genre… Un peu de fantaisie, voyons… Entrons…
    
    Je suis ressortie avec. Cinq boutons suffisent à la fermer, car le ...
    ... décolleté est profond et j’ai l’impression que l’on peut voir mes fesses. Mais elle plaît à mon mari. Il a dit :
    
    — Elle te va très bien… Tu es très sexy… Chérie, pour me faire plaisir.
    
    Je lui ai fait plaisir. Je la porte. Il est radieux. C’est comme s’il criait à la face du monde que sa femme est la plus belle.
    
    Il me tient par la taille. Nous nous promenons. C’est la fin de la saison, la station retrouve doucement sa quiétude. Mais il fait beau et les touristes qui sont encore là profitent comme nous de cette tranquillité. Je me sens bien. Marc paraît redevenu le mari enthousiaste que je connaissais.
    
    Peu de monde à la terrasse du café. Il choisit une table un peu en retrait. Finalement il n’est peut-être pas si fier que cela. Il a peut-être réalisé qu’avec cette robe je suis un peu provocante, ou que je suis un peu trop vieille pour ça.
    
    Le serveur vient prendre notre commande. On le connaît pour être venus régulièrement. Il repart.
    
    — Ta robe plaît beaucoup au serveur.
    — Ah ! Pourquoi ?
    — Tu n’as pas remarqué comme il a regardé dans ton décolleté ?
    — Non, je… Tu vois, je t’avais dit que c’était trop. En plus je n’ai pas de soutien-gorge. Tu n’as pas voulu que je le mette après l’essayage. Donne-le-moi, je vais le remettre, au moins ce sera moins indécent.
    — Mais non. Qui parle d’indécence. Un homme regarde dans le décolleté d’une femme. La belle affaire. Moi, je te trouve très bien comme ça. Cela me plaît qu’on te regarde. Tiens tu devrais défaire un, non ...
«1234...16»