1. Maison d'arrêt (2)


    Datte: 02/10/2021, Catégories: Transexuels Auteur: TALON1314

    ... seras intouchable, mais en plus tu seras respectée.
    
    Je commençais à mieux comprendre la réaction des types que j’avais croisés en rentrant dans ma cellule, le visage maculé de sperme. Savait-il déjà que je deviendrais la favorite du boss, et qu’il vaudrait donc mieux m’avoir à la bonne ?
    
    — Qu’est-ce que je dois faire ?
    
    — Devenir la femme la plus sexy et la plus excitante que tu peux. Tant que tu feras bander le patron, tu seras la reine de cette prison. Tous les détenus seront à ta botte !
    
    — Qui aura des talons aiguilles je suppose ?
    
    — Tout à fait, je vois que tu commences à comprendre.
    
    J’imaginais les types qui m’avaient agressée ce matin en train de ramper devant mes pieds, et moi les empaler comme de vulgaires insectes.
    
    Paulo vit mon regard s’endurcir.
    
    — Et bien alors, qu’est-ce qui t’arrive ?
    
    — Oh rien, je m’imaginais en tant que future maitresse.
    
    — A la tête que tu faisais, je n’aimerais pas être ton soumis.
    
    L’idée de devenir UNE FEMME commençait à beaucoup me plaire.
    
    — Tu crois que je pourrais arriver à séduire le boss ?
    
    — J’en suis certain. J’ai vu sa réaction pendant que tu le suçais. Il faisait le malin, mais je voyais bien que tu lui faisais beaucoup d’effet.
    
    — C’est vrai ?
    
    — Oui. Dis-moi, ce n’était pas la première pipe que tu taillais ?
    
    Je fis semblant de m’offusquer.
    
    — Mais bien sûr que si, je n’avais jamais fait ça avant. Pour qui me prends-tu ?
    
    — Ah bon, excuse-moi. Alors c’est que tu es vraiment ...
    ... doué.
    
    Je rougis comme une pucelle en entendant ces paroles. J’entendis une petite voix dans ma tête "Cesse de faire la mijaurée. Je sais bien moi que tu as adoré prendre cette grosse bite dans la bouche". Une autre petite voix prit ma défense "Laisse-le tranquille ! Il n’avait pas le choix. Il a été contraint de la sucer". Les deux voix se chamaillaient dans ma tête : "Certes, mais il n’a pas beaucoup résisté, et puis surtout il y a pris du plaisir. J’ai bien vu qu’il a eu un début d’érection quand le foutre a rempli sa bouche, cette petite salope".
    
    — Eh, tu es encore en train de rêver !
    
    Paulo me tira une nouvelle fois de mes songes.
    
    — Euh excuse-moi. Continue, je t’en prie. Je repensais en silence aux dernières paroles dans ma tête. C’est vrai que j’avais senti mon sexe se dresser quand Philippe avait joui au fond de ma gorge. La voix a raison, je suis une belle petite salope en fait.
    
    — Où en étais-je ? Ah oui, je disais que tu étais une excellente fellatrice. C’est parfait. Maintenant, il faut que tu mettes en valeur tes avantages "féminins" afin de devenir une belle jeune demoiselle...
    
    — Et faire bander le boss ?
    
    — Oui, je vois que tu comprends enfin. Il faut que tu te mettes dans la peau d’une femme. Dis-toi que c’est comme un rôle de cinéma.
    
    — J’ai fait du théâtre au lycée. J’étais un bon acteur.
    
    — Eh bien, tâche de devenir une bonne actrice maintenant. Et puis n’oublie pas, ce n’est pas tout de faire bander le boss, il faut aussi le faire jouir. Tu te ...
«1234...8»