1. Un si mignon cadeau d'anniversaire


    Datte: 24/01/2023, Catégories: fh, voisins, Oral pénétratio, confession, libercoup, Auteur: Patrik

    ... nouvelle dulcinée !
    
    — Alors,meine Liebling, tu crois que ça sera quelle demoiselle aujourd’hui ? Une blonde ? Une brune ? Une rousse ?
    — Hmm… va pour une blonde !
    — Moi, je prends la brune. Statistiquement, il y a plus de brunes que de blondes.
    — Oui, mais Alain semble être souvent attiré par le modèle scandinave…
    
    Comme il faisait beau, ce jour-là, je suis habillée de ma petite robe noire assez courte, avec un mignon décolleté par-devant et un grand par derrière, typiquement une robe de plage. Décolleté arrière chutant à mes reins, ce qui m’oblige en quelque sorte à ne pas mettre de soutien-gorge, car j’aime jouer le jeu. Ah oui, cette robe possède un caractère chinois doré, brodé sur le côté, dont j’ignore royalement la signification. À mes pieds, des chaussures aérées d’été à légers talons.
    
    Sur place, je rencontre d’autres personnes de l’immeuble, je serai moins seule dans mon coin, car Alain risque d’être fort occupé. Maintenant que je maîtrise assez bien le français, je suis à l’aise aussi bien dans les soirées mondaines que dans les soirées privées. De plus, je possède l’exotisme d’être une Allemande italienne. Voyant que je suis assez « ouverte », les hommes m’abordent facilement et m’offrent régulièrement un verre et des petits fours afin de discuter avec moi et aussi se rincer l’œil. Je reconnais que j’aime exciter mon monde et que mes tenues sont faites pour attirer les regards.
    
    Celle d’aujourd’hui ne déroge pas à la tradition. Mon décolleté de devant ...
    ... est fort agréable, celui de derrière est encore plus profond. Sans oublier le fait que je ne porte pas de soutien-gorge et que le tissu est assez fin. Pas besoin de faire un dessin pour comprendre l’intérêt de la chose. Je sais que j’attire l’attention et aussi les commentaires. Ceux des hommes sont plutôt élogieux, ceux des femmes le sont moins.
    
    Je suis en train de passer une bonne soirée. Plusieurs hommes ont voulu absolument obtenir mon numéro de téléphone. Je sens que je vais augmenter mon petit carnet d’adresses.
    
    Géraldine interrompt mon récit :
    
    — Ah bon ? Je croyais que tu avais commencé à coquiner quand tes enfants étaient devenus grands ?
    — J’ai recoquiné quand mes enfants sont devenus grands, nuance. Je le faisais déjà avant de rencontrer Gilles, et j’ai un peu continué quand j’étais en couple avec lui. Quand les enfants sont arrivés, j’ai sérieusement ralenti, mais de temps en temps, je m’offrais quand même un petit plaisir.
    — Ah d’accord ! Eh bé, t’as une sacrée vitalité !
    
    Je souris, puis je continue mon récit.
    
    J’ai un certain succès auprès de la gent masculine, il faut avouer que la concurrence est faible et que ma robe est légère. Je discute d’un peu de tout et de rien, de la météo au boulot. Parfois, je parle de mon pays natal. Souvent, on me demande si je ne suis pas mannequin, sans doute à cause de ma grande taille. J’avoue que je m’amuse, et je n’hésite pas à jouer de mes charmes afin allumer ces hommes qui sont toujours en chasse, même s’ils ...
«1234...7»