1. Willow, soumise atypique (15)


    Datte: 24/11/2022, Catégories: Divers, Auteur: Willow

    Arthur :
    
    Ce soir, je sors boire un verre avec Patxi, ça me changera les idées, tiens. Depuis cette soirée exhibition à la con et l’engueulade qui a suivi, je suis perdu et je reste éloigné de Willow, autant que faire se peut. Tout ça à cause de ce sale type et de son plan pourri. Comment Willow a-t-elle pu se résoudre à se mettre avec (enfin même pas vraiment du coup) un mec comme lui ? Et comment moi, qui ne suis quand même pas le dernier des crétins, j’ai pu me laisser avoir par Anaïs ?
    
    En fait, je ne sais même pas si je suis content de savoir la vérité, en tout cas pas de cette manière. Willow, c’est un peu comme ma petite sœur, une petite sœur un peu folle, mais quand même. Enfin c’était comme ça avant tout cas. Quand nous nous sommes rencontrés, je l’ai trouvée tellement insupportable, tellement agressive et provocatrice, elle était tout l’inverse de ce que j’étais. Et pourtant quand nous nous sommes retrouvés ensemble, et en binôme de surcroît, nous sommes rapidement devenus amis puis meilleurs amis. Comme je suis devenu son spotter, j’étais un peu son formateur, et, malgré sa perpétuelle impertinence, elle s’est révélée être plutôt à l’écoute mais surtout j’ai découvert qu’elle était une tireuse extrêmement douée. La relation a évolué naturellement tout comme notre affection. Willow était (et c’est toujours le cas) indépendante et débrouillarde. Je crois pourtant qu’elle m’a assez vite vu comme un pote, une sorte de grand frère sur lequel elle pouvait compter et ...
    ... pourrait toujours compter. Elle déconnait souvent, presque tout le temps même, mais quand elle se sentait mal, quand elle doutait, elle savait qu’elle pouvait compter sur moi. Je crois que le fait que nous nous soyons tant détestés au départ nous a empêchés de développer une quelconque envie de nous mettre ensemble, ça a bloqué toute attirance éventuelle. Mais… pour être honnête, elle m’a toujours attiré physiquement même si je ne me voyais absolument pas tenter quoi que ce soit. Je ne peux coucher avec une fille que si j’ai un minimum de sentiments et en plus notre amitié est bien trop forte pour prendre le risque de la gâcher. Il faut bien reconnaître qu’elle a un sacré corps et un joli visage en plus. Je crois que son audace aussi m’attirait d’une certaine façon, sans compter toutes les histoires qu’elle pouvait me raconter. Elle n’a jamais su que je pouvais la trouver émoustillante, j’ai toujours pris soin de ne pas lui montrer, comme à la rivière l’autre fois, par exemple. C’est ainsi que je voyais Willow à cette époque : en gros, une meilleure amie que je trouvais canon.
    
    Et puis, j’ai rencontré Anaïs. De prime abord, rien ne m’a paru anormal ; pas que j’ai l’habitude de me faire aborder et draguer dans les bars mais disons que c’est le genre de choses qui peut arriver quoi. Elle était pleine de charme mais je fus également attiré par son audace et son culot. Il faut dire qu’elle a été clairement entreprenante avec moi ; ce n’était pas pour me déplaire d’ailleurs. Le ...
«1234...10»