1. La seconde chance


    Datte: 13/09/2022, Catégories: fh, hplusag, campagne, autostop, douche, cérébral, revede, Voyeur / Exhib / Nudisme Auteur: Onyx31

    Le feu passe au vert, je démarre tranquillement.
    
    Quel bonheur de ne plus être continuellement stressé, de ne plus courir après le temps, ne plus conduire en gérant simultanément mails, téléphone, SMS et planning.
    
    Aujourd’hui, je suis simplement bien dans mon camion. Je l’appelle « camion », mais c’est bien présomptueux. Ce n’est qu’un « van », d’après le terme consacré à la mode. Mais même là, la réalité est bien plus modeste. Il n’est question que d’une camionnette d’occasion que j’ai aménagée comme j’ai pu, en fonction de mes envies et besoins. Le résultat est à l’avenant de mes talents de bricoleurs, c’est-à-dire des plus sommaires, mais en totale adéquation avec ma vie rustique. Je suis un homme heureux et tout roule pour moi.
    
    Effectivement, cela roule plutôt bien sur la D707 malgré l’alerte orange de Météo France. Pour une fois, ils ne se sont pas trompés : le ciel vire rapidement au noir profond et la pluie ne tarde pas, légère au début, puis franchement violente. Le grabuge sur le toit est assourdissant et la visibilité chute pour devenir proche de zéro, mais cela ne m’inquiète pas. Je dirais même que j’aime ce genre de situation, cette confrontation à la puissance des éléments qui force à l’humilité. Peut-être l’expérience, car je dois avouer que j’ai pas mal bourlingué à deux ou quatre roues à travers quatre des cinq continents. Rouler est pour moi une seconde nature, ou la première, qui peut savoir. Je ne sais pas si la génétique a identifié un gène ...
    ... nomade, mais, si c’est le cas, j’en suis porteur, c’est sûr, et chez moi, il est hyper dominant.
    
    Merde ! Je ne le vois qu’au dernier moment. Un coup d’œil rapide dans les rétroviseurs et je freine au plus court.
    
    J’enclenche les warnings et baisse la vitre passager alors que le piéton, évité de justesse, arrive à ma hauteur.
    
    — Vous êtes fou, à marcher là, comme ça ! On ne vous voit pas du tout et j’ai failli vous écraser. Allez, montez, vous ne pouvez pas rester dehors sous cette pluie, surtout qu’elle n’est pas prête de s’arrêter.
    — Non, merci, ça va aller.
    — Sûr ?
    — Oui.
    — C’est comme vous voulez, chacun est libre.
    
    Je vais redémarrer quand, soudainement, il frappe à la porte :
    
    — Je veux bien.
    — C’est plus raisonnable, allez, montez.
    
    La porte s’ouvre et…
    
    Tout d’un coup, je réalise. Cette voix, mais bien sûr, c’est celle d’une femme. Pour ma défense, je dirais que dans une relative obscurité, qui plus est, sous une pluie battante, une silhouette avec un sweat à capuche est asexuée, juste une personne en détresse. Et dans cette tempête en devenir, le confort spartiate de mon camion devient miraculeusement un îlot de sécurité. Un truc de voyageur, toujours porter assistance à l’autre. Un jour, ce sera peut-être moi qui serai à sa place.
    
    — Bonjour.
    — Bonjour et merci beaucoup, j’en pouvais plus.
    
    Elle s’installe tout en posant entre ses jambes un sac de sport pour tout bagage.
    
    — Pourquoi avoir hésité alors ?
    — Un vieux tout seul dans un camion qui me ...
«1234...37»