1. Le gage de ma cousine (1)


    Datte: 05/08/2022, Catégories: Inceste / Tabou Auteur: LaLouveBleutée

    — J’ai encore perdu ! râlais-je en jetant la manette sur le canapé.
    
    — En même temps, tu es plutôt nul à ce jeu, affirma Amélia d’un ton badin.
    
    — Vas-y toi, on va voir si t’es aussi forte que tu le dis.
    
    Elle ramassa la manette et s’assit sur le tapis pour jouer. Ses longs cheveux bouclés chatouillaient mon genou. Comme à chaque fois, j’avais envie d’y glisser ma main et comme à chaque fois, je m’y abstiens. Je ne pouvais pas faire ce genre de choses avec ma cousine. C’était la seule fille qui m’était inaccessible. Ironie du sort, quand on savait que j’avais passé plus de temps avec elle, qu’avec mes ex.
    
    L’été, elle venait passer les vacances dans notre maison au sud pour profiter de la plage. Ce petit rituel avait commencé il y a cinq ans, quand le demi-frère de ma mère me l’avait présenté. J’avais tout de suite été frappé par ses yeux verts et sa peau métisse. Aujourd’hui, elle avait vingt ans et me faisait toujours autant d’effet.
    
    Je ne l’avais avoué à personne, mais j’attendais la période estivale avec impatience. Il m’était même arrivé d’imaginer que j’étais avec elle, lorsque je me tapais des filles.
    
    Assise en tailleur devant moi, elle semblait très concentrée. Ses doigts fins tapaient rapidement sur les touches. Je me penchai discrètement vers elle et son parfum emplit mes narines. Une odeur légère et sucrée. Je savais que je me faisais du mal en la désirant. C’était plus fort que moi, j’avais toujours réussi à conclure avec mes conquêtes. Lorsque ...
    ... je voulais quelque chose, je faisais tout pour l’obtenir.
    
    Ma cousine était l’exception à la règle. Je m’obligeais à ne pas me placer trop près d’elle et évitais de dévier mon regard sur ses belles formes. C’était difficile à respecter, mais juste là, je m’en étais plutôt bien sorti. À part aujourd’hui où elle se tenait juste devant moi.
    
    Amélia s’agita soudainement et une musique joyeuse retentit de la télé.
    
    — Et voilà j’ai gagné, dit-elle simplement en se retournant avec un sourire moqueur.
    
    — Tu as eu de la chance, bougonnais-je.
    
    — Tu n’assumes pas que je suis douée.
    
    — Avec un peu d’entraînement, je suis sûr de faire un meilleur score que toi !
    
    — Ah oui ?
    
    Un air joueur passa sur son visage et elle vint s’installer dans le canapé. J’eus un mouvement de recul involontaire, lorsqu’elle pointa son index vers mon torse.
    
    — Gabriel, je te mets au défi. Si ce soir tu as battu mon score, tu auras le droit de me demander un gage. Si tu n’y arrives pas, alors c’est moi qui t’en demanderais un.
    
    — J’accepte, m’exclamais-je surpris.
    
    J’allais lui montrer que je n’étais pas aussi nul qu’elle le prétendait. Je passais le restant de l’après-midi à faire partie sur partie, tandis que madame alla bronzer. A la limite du temps écoulé, je dus me rendre à l’évidence. Son score restait le plus élevé.
    
    — Tu as trafiqué le jeu, l’accusais-je de mauvaise foi.
    
    Amélia était rentrée de la plage et paraissait extrêmement contente de ne pas avoir été détrônée. Le fait ...
«1234»