1. La nièce


    Datte: 07/07/2022, Catégories: fh, ff, ffh, hplusag, fagée, religion, Voyeur / Exhib / Nudisme Oral préservati, pénétratio, fsodo, Humour contes, Auteur: Vopicek

    ... pourquoi veux-tu que je dorme avec Louise dans ton lit ? Tu sais, cela fait déjà un moment que j’ai perdu ma gourme, mais je n’ai pas encore rencontré ce qu’on appelle un bon coup.
    — Je veux bien, mais la maison n’est pas équipée convenablement de moyens anti-conception et je ne voudrais pas avoir de problème avec la hiérarchie à cause d’une grossesse non désirée. Au Canada, je ne consolais que des épouses délaissées ou mal baisées, mais pas les non-mariées.
    — Et qui te dit que je n’y ai pas pensé à la contraception ? Cela fait déjà un moment où je ne suis pas exactement les recommandations de Vatican 2. Je suis équipée, je prends la pilule pour éviter toutes surprises avec les copains.
    — Alors si tu veux pour améliorer la chose, on peut inviter quand même Louise, elle risque de s’ennuyer dans sa chambre toute seule. Je n’aimerais pas qu’elle déprime.
    — Oui, oui, ce serait bien, je n’ai jamais fait avec une femme, depuis le temps que j’en ai envie. Je sens que mes vacances vont être riches et bénéfiques.
    — Alors Louise, tu n’es pas contre ? Je sais que tu ne m’as jamais confessé avoir couché avec une femme. Cela te tenterait d’essayer ?
    — Oui pourquoi pas, même si c’est quand même ton goupillon que je préfère pour résonner dans la cloche de mes entrailles, cela m’évitera de mourir idiote peut-être.
    — Alors en route pour Lucre et Fornique à Sion répond Ildéfonse, sentant sa perforatrice en pleine expansion pas très catholique.
    
    Les trois se préparent à une ...
    ... première nuit des plus chaudes de l’été, une fois la chasuble passée par-dessus la tête d’Ildéfonse, Jasmine ne peut s’empêcher de remarquer :
    
    — C’est bien vrai donc la réputation que t’ont faite les Canadiennes. Tu me sembles effectivement bien outillé pour la pêche aux moules. Mon petit panier, maman, je sens que ce vil vil curé va me le percer⁽²⁾.
    — Certainement répond Louise, mais avant j’aimerais mettre un peu de « continu curé » et non pas de la poudre à récurer⁽³⁾. Je veux bien goûter ta moule pour voir si j’y retrouve le goût de ma Bretagne natale. Dans ma jeunesse, j’adorais les moules, fraîches ou marinées. Je sens que la tienne doit être fraîche et bien baveuse.
    — C’est une bonne idée, proclame Ildéfonse, enchanté de la suite de cette épopée, pendant ce temps, je vais aiguiser mon épée dans l’aiguisoir de Louise, je vais un peu nourrir le rejeton de ton oncle.
    — Comment cela ?
    — Il y a quelques mois, il est venu nous rendre visite et il a béni la grotte d’amour de Louise en laissant un petit souvenir à venir et régulièrement je le nourris par perfusion.
    — Quoi ? Mon oncle, béni soit-il, t’a mise en cloque ? De cela, je n’en reviens pas, moi qui le prenais pour un saint homme.
    — Saint, je ne le pense pas trop, mais homme, c’est vrai que c’est un bon coup, presque aussi bon qu’Ildéfonse. L’application de son goupillon sur ma crevasse de pécheresse a fait un miracle, alors que je pensais ne jamais connaître les joies de l’enfantement, il a su faire fructifier mes ...