1. La nièce


    Datte: 07/07/2022, Catégories: fh, ff, ffh, hplusag, fagée, religion, Voyeur / Exhib / Nudisme Oral préservati, pénétratio, fsodo, Humour contes, Auteur: Vopicek

    Résumés des épisodes précédents :«Ildéfonse », «La visite de son Éminence »
    
    Ildéfonse a été nommé curé de la paroisse de Gnancucu et lors du décès du maire, sa veuve, Louise, quarante ans, a pris du service comme bonne chez lui. La fraîcheur de Louise et la jeunesse d’Ildéfonse ont fait que relativement rapidement, ils sont devenus amants. Arrive l’Évêque en tournée de diocèse, il demande aussi sa part de fornication. Lors d’une dernière passe, le préservatif avec label de garantie Vatican fait comme les maillots des Suisses lors de l’Euro 2016, il se déchire. On se retrouve le lendemain d’une nuit tumultueuse, peut-être avec conséquence, bien que Louise ait l’âge canonique requis.
    
    Personnages :
    
    Ildéfonse : curé de Gnancucu
    
    Louise : veuve du défunt Maire, devenue bonne de curé.
    
    Josie : fille de joie qui a trouvé à se marier
    
    Vit : Évêque du diocèse(St-Vit se traduit en français par St Georges)
    
    Jasmine : nièce de Vit.
    
    Le lendemain matin
    
    — Tu es trop forte, maintenant on dort, je crois qu’on a assez donné à la déesse de l’amour pour s’abandonner à Morphée, s’exclame Ildéfonse !
    — Dis, mon chéri, tu n’aurais pas un discours un peu païen ? répond Louise.
    — Après ce qui s’est passé, je ne me vois pas trop parler de la vierge Marie, cela ne doit pas trop être son rayon, à moins que le saint Joseph soit le patron des cocus, dit Ildéfonse
    
    Le lendemain matin, l’évêque, les yeux bouffis de sommeil, émerge doucement des douceurs du repos pour reprendre ...
    ... la dure tache de gardien du troupeau des fidèles. Il se remémore cette folle nuit où Louise lui a séché les roustons, en recevant son obole épiscopale dans la bouche, mais il était trop fatigué pour renouveler son exploit en lui remplissant la chatoune. Il a dû laisser le curé le remplacer et apprécier ce qu’il avait si bien préparé.
    
    Il faut dire que ce diable d’abbé était infatigable et surtout avec un cul très accueillant. Il s’était bien amusé ! Chaque fois qu’Ildéfonse arrivait au fond de la matrice, lui, un peu par perversion, poussait encore un peu en l’enculant. Dieu que c’était bon !
    
    Ensuite, la catastrophe, la capote a explosé devant le déluge qui sortait des couilles d’Ildéfonse. Vraiment, le Vatican n’est plus ce qu’il était depuis que la banque Ambrosiano⁽¹⁾ est aux commandes, il n’a pas encore tout à fait assimilé les nouvelles technologies ou bien il a été trompé sur la qualité en se servant dans une fabrique de maffieux.
    
    — J’aime cette odeur de café frais qui arrive de la cuisine. Je me sens une faim de loup, mais avant, j’aimerais enlever cette odeur de stupre qui me colle à la peau et surtout dans ma barbe, quand je ressens l’odeur de Louise, je recommence à bander. Je pourrai peut-être lui en remettre un morceau.
    
    Se dirigeant d’un pas quelque peu hésitant vers la cuisine, il trouve Louise en plein travail, préparant le petit-déjeuner dans sa chemise de nuit très pudique. Mais que devient la pudeur devant un évêque lubrique ? Elle part en pièces ...
«1234»