1. Julie


    Datte: 30/06/2022, Catégories: fh, hplusag, campagne, Collègues / Travail école, amour, cérébral, Voyeur / Exhib / Nudisme Oral pénétratio, fsodo, rencontre, Auteur: Roy Suffer

    ... on nous avait donné beaucoup d’autres devoirs et… je ne l’ai pas vu, il était de l’autre côté de la page…
    — Montrez-moi encore ce cahier de textes… Où était-ce ?
    — Euh… c’était un mardi, je crois… oui, là…
    — Hou la ! Ah oui, bien sûr… Aïe-aïe-aïe ! Charlemagne se retourne dans sa tombe… Pffff ! Pas étonnant. Bien, alors jeune homme, voici ce qu’il se passe : vous ne savez pas utiliser votre cahier de textes, tout simplement. Madame, nous avons mis le doigt sur la seconde cause des problèmes de votre fils.
    — Ah bon ? Il a fait quelque chose de mal ?
    — Non, il a fait ce qu’il a pu. Mais il se trouve que c’est exactement l’opposé de ce qu’il faut faire. Pascal, dites à votre maman comment vous utilisez votre cahier de textes.
    — Ben, le lundi j’ouvre sur la page de lundi et j’écris tout ce qu’on me demande en mettant la date. Et puis le mardi, pareil, comme les autres jours…
    — Et ? Désolée, je ne comprends pas. Ce n’est pas comme ça ?
    — Eh bien non, c’est le contraire. Aujourd’hui, on vous a donné quelque chose à faire ?
    — Euh… oui, une recherche à faire en biologie… voilà, c’est là : pour le lundi 13, trouver le plus possible de noms de poissons de mer.
    — Voilà, et vous l’avez noté à la page de ?
    — Ben… mercredi, puisqu’on est mercredi.
    — Bien sûr, et ce week-end, vous allez feuilleter tout votre cahier pour savoir qu’est-ce qu’on a bien pu vous donner à faire pour lundi, n’est-ce pas ?
    — Oui…
    — Et c’est comme ça que vous avez oublié au moins trois devoirs et que ...
    ... vous avez eu trois zéros ?
    — Oui… des fois, il y a des choses à faire très vite et des fois dans longtemps… alors les choses se rajoutent et je ne les retrouve plus.
    — Normal. Bon, venez, je vais vous installer dans le bureau voisin et, page par page, proprement avec une règle, vous allez rayer tout ce qui a déjà été fait. Qu’il ne reste bien visible que ce qu’il vous reste à faire. Et ce qui reste à faire, vous le surlignez avec ce feutre jaune, qu’on le voie bien. D’accord ?
    — Oui, Monsieur.
    — Je vous laisse, j’ai à parler avec votre maman. Vous frapperez à la porte lorsque vous aurez terminé.
    
    Le garçon se met docilement au travail et le proviseur regagne son bureau.
    
    — Chère Madame, ne soyez pas inquiète, il n’y a pas péril.
    — Tout de même, je savais que le lycée est plus dur que le collège, mais une telle chute des notes…
    — Oui, c’est bien ce qui m’a alerté aussi et c’est pourquoi je vous ai également convoquée. Nous sommes confrontés à tellement de situations difficiles que nous pensons immédiatement au pire.
    — Qu’est-ce que vous entendez par « le pire » ?
    — Quand on est face à un décrochage subit d’un élève, en général on tombe sur des situations compliquées : drogue, harcèlement, éclatement familial par exemple. Ce n’est pas votre cas, n’est-ce pas, bien que je ne voie pas de papa sur mes fiches ?
    — Non, il n’existe pas. Enfin, je veux dire… Une erreur de jeunesse. J’étais folle amoureuse et je me suis retrouvée enceinte de Pascal, heureuse de l’être, bien ...
«1234...35»