1. Secrets de couventines (8)


    Datte: 13/06/2022, Catégories: Lesbienne Auteur: simson3

    ... candidement Sophie, parce que j’ai bien joui!
    
    Nouveau moment de silence alors que l’abbé Fontaine dégage de son slip sa dure bite coincée.
    
    — Dites-nous, mon Père, s’enquiert la jeune rouquine d’un ton légèrement inquiet, est-ce que ce sont des péchés mortels?
    
    De nouveau en silence, le prêtre catholique procède à un examen approfondi du chapelet que lui ont remis les pénitentes.
    
    — Était-ce un chapelet que j’avais béni?
    
    — Nous l’ignorons, monsieur l’Abbé.
    
    L’ecclésiastique se lève puis se met à marcher en rond dans la pièce, brandissant d’une main le chapelet aux volumineux grains, l’autre main étant gardée dans sa poche de soutane afin de dissimuler son érection.
    
    —Elle s’est fait rentrer ça dans le cul! se dit-il intérieurement.Comment n’y ai-je pas pensé avant?
    
    C’est d’un air penaud et sincère que la jeune fornicatrice lesbienne maintenant accro au sexe anal pose la fatidique question :
    
    — Recevrons-nous l’absolution, monsieur le Curé?
    
    — Ce que vous avez fait là est extrêmement grave, vous en rendez-vous compte? commence à les réprimander vertement le représentant de l’Église catholique.
    
    — Ben c’est-à-dire que…
    
    — Sachez qu’en tant que femmes de Dieu, vous deviez rester chastes et pures devant le Seigneur. Or vous avez toutes deux sciemment communié dans la chair en partageant ensemble vos humeurs corporelles incluant les plus intimes d’entre elles. Qui plus est, vous vous êtes ainsi adonnées à des actes immoraux, femme avec femme.
    
    Sophie ...
    ... et Alicia ont baissé la tête, reconnaissant le caractère immonde des gestes qu’elles ont posés. Le prêtre brandit de nouveau devant elles le chapelet auquel elles ont donné une anale vocation.
    
    — Quant au sacrilège dont a été victime ce vénérable objet de culte… Non mais! Ne devriez-vous pas avoir honte?
    
    — Si, nous avons honte, monsieur l’Abbé, reconnaît la petite. Très honte et on sait que c’était pas bien du tout, tout ça.
    
    — C’est faux! Vous ne savez pas ce que c’est que d’avoir honte, car vos transgressions se sont produites dans le plus grand secret, loin de tout regard!
    
    L’homme fait une pause.
    
    — C’est pourquoi, reprend-il, vous obtiendrez mon absolution à une seule condition.
    
    — Et laquelle, s’il vous plaît? veut s’informer Alicia.
    
    — Que vous connaissiez un opprobre véritable, que vous éprouviez une réelle honte devant moi en reproduisant immédiatement et ici même les actes répugnants dont votre âme porte toujours le fardeau.
    
    Saisies de surprise, les deux femmes fondent dans un seul regard.
    
    — Mais, mon Père, veut contester l’ancienne, vous n’y pensez pas?!
    
    — Préférez-vous plutôt répondre de vos actes au jour du Jugement dernier et séjourner dans les flammes éternelles de l’enfer… en plus d’être expulsées immédiatement du noviciat?
    
    Sophie sursaute comme cette dernière menace est prononcée par le prêtre, le spectre du rejet de l’institution se remettant de nouveau à tourmenter son esprit.
    
    — Ma chambre vous attend, invite-t-il finalement les ...
«12...4567»