1. Secrets de couventines (8)


    Datte: 13/06/2022, Catégories: Lesbienne Auteur: simson3

    C’est finalement dans les douches et sous les jets d’eau tiède que sœur Alicia a eu droit à la déclaration d’amour que lui a spontanément adressée sa cochambreuse sœur Sophie. Déclaration d’autant plus surprenante et inattendue qu’elle fut du coup accompagnée d’une audacieuse demande émanant de la bouche même de la jeune novice pour une baise immédiate par celle que son cœur avait choisie.
    
    Les ébats sur place durent hélas être écourtés au risque de se poursuivre sous de glaciaux jets d’eau, leur durée en eût-elle été indûment prolongée.
    
    En fait c’est bel et bien plutôt l’ingénue devenue coquine qui, à la suite du langoureux baiser scellant leur amour, avait pris les devants, couvrant sa protectrice époustouflée de passionnés baisers et de douces caresses, révélant du coup le petit côté tigresse au lit qui s’était toujours caché au plus profond de son être.
    
    Les filles se sont donc rapidement revêtues de leurs chemises de nuit sans oublier d’enfiler chacune une petite culotte qu’elles sauront déjà fortement imbibée de cyprine à leur retour dans la chambrette.
    
    La porte de la pièce privée est à peine fermée que Sophie se défait rapidement de ses vêtements, laissant lourdement tomber au sol sa culotte mouillée pour finalement sauter nue dans les bras de sa douce compagne qu’elle enlace de ses bras et de ses jambes. Les amantes maudites fondent dans un nouveau baiser lesbien, pendant qu’Alicia, toujours debout et soutenant sa partenaire par les fesses, amorce chez ...
    ... celle-ci l’exploration des régions intimes.
    
    Les doigts de la femme parcourent lentement un sexe touffu et libidineusement torrentiel, s’infiltrant à l’orée d’un tunnel d’amour toujours défendu par une membrane virginale. Maintenant porteurs de mouille fraîche, ils s’aventurent ensuite en direction d’un anus chaud et serré qu’ils cherchent à apprivoiser.
    
    Sentant son petit trou de derrière maintenant abondamment maquillé de cyprine, la petite nouvelle gouine fait toutefois part de ses réserves :
    
    — S’il te plaît, ne touche pas à mon anus. J’aime mieux pas, tu comprends?
    
    — Ça ne te plairait pas? demande l’autre, étonnée.
    
    — Si, mais je crois que nous aurons suffisamment transgressé les lois divines pour ce soir.
    
    Alicia n’insiste pas. Tendrement, les yeux dans les yeux, elle dépose son amoureuse sur le lit défait puis se dénude à son tour.
    
    Les yeux clos, Sophie soupire de désir, laissant toutefois deviner un certain malaise comme l’autre la voit bizarrement faire onduler son corps nu sur les draps.
    
    — Ça va, ma chérie, t’as un souci? demande alors celle-ci, un tendre sourire accroché au visage.
    
    — C’est la première fois que je me donne pleinement à quelqu’un par amour, confie Sophie à sa nouvelle amante, et ça me fait encore tout drôle que ce soit avec toi, une femme. La femme que j’aime. Et c’est aussi pour moi un excitant double sentiment d’interdit: forniquer dans un couvent puis le faire avec une autre future religieuse. J’étais vraiment loin de m’imaginer ...
«1234...7»