1. ... Tout vient à point à qui sait...


    Datte: 12/06/2022, Catégories: fh, rousseurs, hotel, revede, Masturbation caresses, intermast, Oral pénétratio, rencontre, Auteur: Enzoric

    J’ai toujours eu le sommeil lourd et profond, sitôt tête sur l’oreiller. Est-ce de dormir peu que le corps sombre rapidement dans cette vitale absence ? Toujours est-il que cinq à six heures suffisent à me ressourcer. Tenter une grasse matinée est aussi inutile qu’énervante. Je bouge, me tourne d’un côté, puis de l’autre, cherchant une pose confortable et propice, mais, quota atteint, d’esprit éveillé, j’ai le corps impatient ; alors je me lève. Mais ce lundi matin, impossible ! J’avais un bras posé sur le ventre.
    
    En chien de fusil, tête sur mon épaule, elle s’était lovée contre moi. Me lever était impensable. Simplement bouger bien plus encore ! Plus que la réveiller, c’était de ne plus sentir ce contact, cette chaleur qui immobilisait un corps d’ordinaire las d’être allongé, qui me réjouissait d’être éveillé, et non elle. Le soleil, levé lui, illuminait faiblement, mais suffisamment la pièce, se frayant un passage entre le mur et un double rideau ne le joignant pas parfaitement, si bien que j’eus tout loisir de le détailler ce bras inerte.
    
    Était-ce de peur que je fuie, comme elle l’avait fait jusqu’à présent, qu’elle m’enveloppait ainsi ? Précaution aussi inutile que charmante. Loin de moi était l’envie de lui rendre la monnaie de sa pièce !
    
    Elle a les bras musclés, remarquai-je, aux poils blonds, fins, presque transparents et très peu présents. J’appréciai donc, en plus de sa douceur, le grain de cette peau fort mouchetée de taches de rousseur, dans une clarté ...
    ... nouvelle qui m’étonna de ne point les avoir vus auparavant tous ces petits points sombres lui colorant le derme si joliment.
    
    Est-elle rousse au naturel, me demandai-je en admirant la rougeur étincelante de sa chevelure dans la lumière printanière ?
    
    Si je m’étais perdu dans ses yeux je n’avais pas souvenir de la teinte de ses sourcils. Aussi me promis-je qu’à l’avenir je photographierai chaque parcelle de son corps, afin de ne plus rien en ignorer. Ses mains, musclées elles aussi, aux doigts larges, avaient les ongles parfaitement vernis. Elles ne portaient aucune bague ou bracelet, pas plus que collier au cou. Cela au moins je le savais. A-t-elle les oreilles percées, réalisai-je que j’ignorais même si elle portait des boucles d’oreille ?
    
    Décidément j’allais devoir la regarder autrement, et surtout plus en détail, cette femme dont j’avais tant encore à découvrir.
    
    Le drap me cachait le reste de ce corps, si plaqué au mien, aussi remis-je à plus tard mon intention de la détailler plus finement.
    
    Je ne suis pas un hyperactif, sans pour autant être un flemmard. Mon tempérament lymphatique fait de moi un homme calme, posé, qui paraît souvent, pour beaucoup, nonchalant. Pour autant je ne suis pas fainéant. Je n’aime ni la précipitation ni l’inconnu, mais j’ai toujours su m’adapter afin d’atteindre le but fixé. Lentement certes, mais sûrement. Tout le contraire d’elle que je pressentais ambitieuse, fonceuse, décidée, voire têtue. Tout ce dont j’ai horreur et fuis depuis ...
«1234...15»