1. Thérapie familiale (47)


    Datte: 01/06/2022, Catégories: Lesbienne Auteur: Conteuse

    ... mais tout de même plus démonstratives que les siennes, Belette comprend à quel moment elle doit enfoncer sa langue plus profondément, pour avec aller chercher les nymphes qui se cachent, bien que celle à qui elles appartiennent soit beaucoup moins réservée qu’elle.
    
    La réaction est immédiate, puisque Chloé qui jusqu’à présent s’était contentée de geindre doucement son plaisir pousse un petit gémissement aigu, et comme pour l’inciter à continuer elle augmente légèrement la pression qu’elle exerce sur le crâne de sa bienfaitrice. Le message ayant été clairement interprété, Belette écarte les grandes lèvres de son amie avec ses doigts en posant les coudes sur ses cuisses, pour découvrir leurs petites-sœurs qu’elle trouve brillantes et humides du plaisir ressenti. Bien entendu elle s’empresse de recueillir ce supplément de nectar qu’elle apprécie grandement, n’hésitant pas à aller fouiller dans les moindres recoins pour le dénicher, et celle qui le produit n’a pas l’air de vouloir s’en plaindre vu qu’elle continue à en créer.
    
    χ
    
    Jade bien qu’elle ne se lasse pas de boire directement à la source finit pourtant par se décider de passer à la vitesse supérieure, sans savoir au juste depuis combien de temps elle butine. C’est pourquoi sa langue se dirige vers le petit bourgeon rose-vif qu’elle a négligé jusqu’à présent, qui pourtant impatient qu’on s’occupe de lui a pointé le bout de son nez hors de sa grotte protectrice, depuis déjà un bon moment. Lorsqu’elle le touche du ...
    ... bout de son appendice Chloé pousse un couinement qui n’est pas dû à la douleur, la preuve en est que tout en se cambrant pour aller plus avant à la rencontre de cette bouche gourmande, la pression de ses mains s’accentue encore.
    
    Cependant, le clitoris d’Hermine étant plus petit que le sien, Belette ne pouvant pas le sucer se contente de le lécher avec gourmandise, ce qui a un effet similaire puisque les gémissements que pousse à présent son amie sont de plus en plus aigus, et elle finit par être emportée par un orgasme libérateur. Lorsqu’elle a joui tout son soûl elle s’affale mollement sur son siège, vaincue dans un combat qu’elle ne pouvait pas gagner. Jade en profite pour recueillir toute la mouille qui est à portée de sa langue, et lorsqu’elle a retrouvé tous ses moyens Chloé lui dit :
    
    ― Tain c’était trop top ! Tu lèches encore mieux que ma frangine et presque aussi bien que ma reum, qui pourtant a bien plus d’heures de route que toi.
    
    Amusée et se souvenant de la conversation qu’elles ont eu la veille, la fauvette demande à la blondinette :
    
    ― Parce qu’elle te lèche encore, ta sœur ? Car j’avais compris que depuis qu’elle est avec son bourge, elle avait arrêté ?
    
    ― Pour l’instant elle vit toujours avec nous. Alors quand son bobo est pas là elle se comporte avec ma reum et moi comme avant, et c’est la preuve qu’elle est pas encore perdue pour la bonne cause. De toute façon je crois pas que ses vieux à lui accepteraient qu’y vivent à la colle avant le mariage. Pis ...
«1234...»