1. Thérapie familiale (47)


    Datte: 01/06/2022, Catégories: Lesbienne Auteur: Conteuse

    Chloé une fois revenue de sa surprise regarde Jade pour lui sourire, puis elle lui répond tout en continuant à se tripoter :
    
    ― Me faire lécher j’ai rien contre. Mais ça sera pas complètement fun, si je suis la seule à prendre mon pied
    
    ― Comme tu me l’as fait remarquer hier avant que je m’endorme, des occasions y en aura d’autre.
    
    ― Ah bon, parce que tu te souviens de ça ?
    
    Belette rougit légèrement au souvenir de sa fin de soirée qui n’a pas été très glorieuse, ce qui ne l’empêche pas de répliquer tout en posant son talkie-walkie sur la table :
    
    ― Y a des trucs que j’ai oubliés, mais je me rappelle bien que t’as essayé de me réconforter en me caressant les cheveux, juste avant que je tombe dans les vapes.
    
    ― Au moins t’as pas été malade. Parce que moi j’ai gerbé la première fois que j’ai fumé, et le lendemain c’était trop la honte.
    
    ― Merci de me le confirmer, car je t’avoue que j’ai pas osé poser la question.
    
    Hermine demande à son amie, après que cette dernière se soit mise à genoux entre ses jambes écartées :
    
    ― Mais tu préfères quand-même pas qu’on aille sur mon plume, pour se faire un 69 ?
    
    ― Non. J’ai déjà essayé le mien avec Théo et Laurent juste avant de venir, alors que lui m’avait déjà léchée quand on était que tout les deux, pis en plus ce matin j’ai grimpé sur mon Papy pour le chevaucher en amazone, comme y dit. Alors je crois que j’ai un peu ma dose pour aujourd’hui.
    
    ― Bé dis donc t’as pas perdu ton temps. Moi j’ai juste eu droit à Djou ...
    ... qui est venu me chatouiller les amygdales en passant par la porte du bas. Comme à chaque fois y m’a bien remplie et je me suis pissée dessus tellement c’était trop bon. Mais je pense que ma rondelle va avoir besoin d’un peu de temps pour s’en remettre. Sinon je m’en lasserais pas mais je suis pas un cas à part, puisque ma reum dit qu’on est toutes des chaudasses dans notre famille.
    
    ― Elle parle vraiment comme ça, ta mère ?
    
    ― Oui et non. Elle utilise le mot nympho, mais au final c’est pareil.
    
    χ
    
    Jade sourit parce que son amie n’a effectivement pas l’air traumatisée par l’expérience qu’elle a vécu, puis estimant qu’elle n’a que trop tardé elle entreprend de lécher son petit abricot, qu’elle a trouvé très à son goût la première fois qu’elle a eu l’occasion de le déguster. Ce dernier ne tarde pas à recommencer à produire de la mouille dont elle se régale, car bien entendu les doigts de Chloé se sont activés avant son arrivée, et par conséquent il y en avait déjà. Après avoir léché ses doigts cette dernière a posé les mains sur la tête de son amie, comme si elle voulait la guider alors qu’elle n’en a absolument pas besoin.
    
    Car Jade sans vraiment le réaliser reproduit le processus que Laurent a appliqué sur elle un peu plus tôt, et elle commence par s’intéresser aux babines d’Hermine, qui si elles sont moins joufflues que les siennes n’en demeurent pas moins closes dans cette position. Se guidant grâce aux manifestations de plaisir de cette dernière, assez discrètes ...
«1234...»