1. Une petite Bastille ?


    Datte: 27/05/2022, Catégories: hh, inconnu, sport, Voyeur / Exhib / Nudisme miroir, facial, Oral gay Auteur: Pastabel

    Je me morfonds. Rien à dire de plus, aujourd’hui, je suis incapable de faire quoi que ce soit. Je me suis pourtant levé tôt, par rapport à l’ordinaire. J’ai petit-déjeuné, je me suis fait un café, je me suis brossé les dents, bref, tout semblait bien parti. Et puis, j’ai allumé mon ordinateur et là, plus rien. Impossible d’ouvrir les dossiers du boulot. Dès les dix premières secondes, j’ai su que ma tête était ailleurs. J’ai ouvert un navigateur (grosse erreur) et en deux temps trois clics, je regardais des vidéos de mecs hyper musclés dans des tee-shirts moulants. La teub, voilà ce qui m’inspirait, aujourd’hui ! Bon… Un peu comme tous les autres jours, en fait, il fallait bien l’avouer. Mais là, mon corps suivait. Il y avait du soleil qui envahissait tout mon petit appart alors que les derniers jours avaient été mornes et humides. Il y avait la fraîcheur des bourgeons sur les arbres dans le parc d’en face. Et puis… Je ne sais pas, j’étais à fleur de peau. Il avait suffi que je passe la main sur mon caleçon pour que je bande, avant même que le site ait fini de charger.
    
    Après quelques beaux spécimens de mâles de toutes les couleurs jouissant à grosses lampées de foutre sur à peu près n’importe quoi, je me décidais quand même à m’arracher de cet univers virtuel. Je ne pouvais tout de même pas y passer la journée ! Foutu pour foutu, je décidais d’aller courir. Cela faisait une bonne semaine que je n’avais pas sorti mes runnings et je sentais que mes poumons aspiraient au ...
    ... grand air. (Aspiraient au grand air, tu saisis ?) Aucune hésitation, j’allais foncer à travers la ville et monter le chemin de la Bastille. En plus, on approchait de midi et la fréquentation serait à son comble. C’était la promesse d’une bonne moisson de coups d’œil malicieux.
    
    Je m’appelle Alexis, j’ai vingt-sept ans et j’habite dans une petite ville que vous aurez reconnue. Je suis trop jeune pour être expérimenté, mais trop vieux pour être tout à fait innocent. Après une longue relation avec une fille, j’ai tout plaqué pour étancher ma soif de sexe. La fidélité, ce n’était clairement pas mon truc. Et l’hétérosexualité non plus. Il m’était apparu tout à fait clairement au fil des ans que selon les jours, mes fantasmes pouvaient se peupler aussi bien des magnifiques fesses de ma copine que d’un beau brun qui me sodomiserait en me tenant par la gorge. Je n’avais pas pu me résoudre à sacrifier mes désirs sur l’autel du mariage et de la monogamie. Il avait fallu faire sauter le cadenas.
    
    Je pensais à tout cela, après quelques coups de pédales, en entamant la montée après avoir déposé mon vélo. Mes foulées étaient impatientes et vives. Je me sentais observé de toutes part. Il faisait suffisamment frais pour justifier le collant et suffisamment chaud pour ne pas avoir de pull. J’avais donc opté pour mon legging noir et un tee-shirt de sport fluo. J’étais absolument ravi de voir mes socquettes blanches, parfaitement ajustées au bout des jambes de mon legging, plonger dans mes ...
«1234...10»