1. Relation toxique (20)


    Datte: 12/05/2022, Catégories: Lesbienne Auteur: simson3

    ... lire ’L’Anniversaire de mariage’, chap. 2).
    
    — Quel bonheur, minet ! avait-elle alors presque chuchoté, assise dans son fauteuil, en esquissant un sourire de béatitude. Nous aurons bientôt une famille ! Un beau petit poupon !
    
    Son visage s’assombrit cependant comme Louise-Josée Fortin refaisait son entrée dans la vie privée du couple de gouines maskoutaines:
    
    — La garce ! maugréa-t-elle alors en se crispant dans son siège. Elle tente de piéger Ali. Je t’en prie, gros minet, sois prudente, tu ne vois donc pas dans quel jeu cette pétasse veut t’entraîner ?
    
    -Si, répondit tout bas son amoureuse qui se tenait légèrement à l’écart tout en ravalant difficilement un sanglot.Je l’ai su... beaucoup trop tard !
    
    — Alicia est finalement revenue de son stage au Texas, termina Jasmine à l’endroit de la jeune femme qui en était maintenant à son dernier droit dans la redécouverte de ses souvenirs...
    
    — Non, attendez, Belle-maman ! se fit-elle implorer par celle qui appréhendait la suite des choses. Si on va plus loin, Sophie va revivre son...
    
    — Je sais, Alicia, je sais, fit tomber la thérapeute en soupirant. Mais si le souvenir de cette ultime période demeure voilé pour ta meuf, elle ne comprendra jamais pourquoi sa grossesse n’avance plus.
    
    Comme ce court échange entre Jasmine et sa belle-fille prenait fin, toutes voyaient maintenant le visage aux yeux masqués de Sophie changer brusquement d’aspect, son expression de contrariété cédant rapidement la place à une ...
    ... d’horreur et de désespoir:
    
    — J’aurais dû écouter Alicia et rester à la maison ce matin. Ce temps, quelle merde ! La chaussée est une vraie patinoire... Oh, ce brouillard ! Vite, les freins !
    
    Le silence se fit, entrecoupé des halètements nerveux exprimés par la rouquine qui se tortillait de plus en plus au fond de son siège.
    
    Soudain, un cri déchirant:
    
    — Oh non ! Mon bébéééé !! Nooooon !!!
    
    ***
    
    Elles s’étaient mises à trois pour la conduire vers son lit. Une Sophie en sueurs, en pleurs et agitée dans sa confusion. Alicia la libéra de sa perfusion intraveineuse, non sans lui avoir administré une dernière dose de midazolam, et la laissa se reposer seule. Pour elle comme pour sa mère Sonia et sa belle-maman Jasmine, c’était la consternation la plus totale.
    
    — C’était pourtant prévisible, affirma la mère de Sophie aux deux autres. Mais je ne m’étais pas imaginé que le choc serait à ce point terrible pour elle.
    
    — Que fera-t-on pour la suite ? demanda tristement Alicia.
    
    — Tout dépendra de son comportement lorsque l’effet des médicaments se sera estompé. Nous retrouverons alors notre Sophie dans son état normal, si on peut dire ainsi. C’est à ce moment que l’on verra de quelle façon elle assume son avortement.
    
    — Ça craint fort, opina la femme-médecin. Telle que je la connais, elle s’en voudra certainement et maudira la témérité qui lui a fait prendre la route.
    
    Les craintes d’Alicia s’avérèrent malheureusement fondées. Quatre heures s’étaient passées lorsque la ...
«1...3456»