1. Rétrospective


    Datte: 07/05/2022, Catégories: fh, extracon, inconnu, hotel, cérébral, Voyeur / Exhib / Nudisme BDSM / Fétichisme québec, rencontre, Auteur: Rb07

    Résumé de l’épisode précédent : «Pari et course »
    
    Plutôt que de me rendre à mon travail ce matin, j’ai rendez-vous avec cette femme que je fréquente depuis quelques années déjà. Après une course ludique dans les rues de Montréal, nous arrivons à notre hôtel.
    
    Je marchais vers l’ascenseur, les claquements de mes souliers de vélos résonnant dans le hall de l’hôtel. Je demandai le 17e étage et sentis la force d’accélération causée par l’ascension me coller au sol. Un indicateur numérique s’anima et commença à égrener le numéro des étages.
    
    Je repensai à ce premier rendez-vous entre la femme de la Barchetta et moi, il y a un peu moins de deux ans. Les circonstances nous avaient amenées à tenir notre tout premier rendez-vous à l’hôtel, et, contrairement aux autres femmes avec qui j’avais discuté sur le site de rencontre, j’avais résisté à lui demander de me partager sa photo. La discussion épistolaire avec elle coulait tout naturellement, les sujets s’enchaînaient et ne se tarissaient jamais. Nous passions en deux lignes de déclarations torrides à des sujets loufoques ou cérébraux. J’avais éprouvé un tel plaisir dans ces discussions que j’avais eu envie d’étirer le plaisir de sa découverte jusqu’au dernier instant possible. Après un mois d’échanges électroniques, le temps était enfin venu de passer à une autre étape.
    
    C’était un après-midi. J’étais arrivé avant elle à l’hôtel après avoir quitté mon travail plus tôt qu’à l’habitude, avais plié mon vélo et l’avais rangé ...
    ... dans le garde-robe, puis avais pris une douche rapide. Nous avions convenu que ce n’était pas parce que nous nous retrouvions à l’hôtel que nous devions forcément nous retirer nos vêtements, mais j’avais préféré opter pour la prudence et m’assurer d’être agréable au goût si nos instincts félins prenaient le dessus.
    
    Je l’attendais, assis sur le lit, le téléphone à la main. Je lui avais texté le numéro de la chambre et j’attendais impatiemment une confirmation de réception de sa part. Mon cœur battait la chamade. J’étais nerveux comme lorsque j’avais décidé d’embrasser ma toute première copine, quand j’avais quatorze ans. J’avais envie de lui plaire. J’en mourais d’envie. Et pourtant, c’était elle qui avait déjà vu mon visage et mon corps presque entier(une photo de moi en maillot de bain). Mais tout de même, on n’aurait jamais une deuxième chance de réussir notre première impression.
    
    Je sursautai lorsqu’elle toqua délicatement à la porte. Sans même m’en rendre compte, je m’étais levé. Je marchai jusqu’à cette dernière barrière qui nous séparait, puis je lançai, d’une voix suffisamment forte pour être entendu à travers la porte :
    
    — Hello ?
    
    La réponse, si douce, je m’en souviens encore comme si c’était hier, me parvint :
    
    — It’s Christina.
    
    J’entrouvris la porte pour qu’elle puisse entrer, et retournai m’asseoir sur le lit sans la regarder. Je fermai les yeux. C’était une manière très peu galante de l’accueillir, mais nous avions déjà convenu de la marche à suivre ...
«1234»