1. COLLECTION LE MARIN. Maître d’hôtel de l’amiral à Tahiti (4/4)


    Datte: 13/01/2022, Catégories: Entre-nous, Hétéro Auteur: CHRIS71

    ... les bras l’un de l’autre que nous courrons vers un endroit impossible pour moi de penser y entrer un jour.
    
    - Bonjours Lauriane, toujours en retard, mais on peut comprendre.
    
    Nous venons de retrouver dans un salon deux autres couples, l’un l’homme en civile et la femme en tenue d’officier.
    
    L’autre c’est l’inverse, l’homme, c’est un capitaine et la femme en robe à fleurs du pays.
    
    Elle aussi des indoues Tahitiennes et est aussi jolie que Vanilla la petite pute.
    
    Serge et Alida et Fabrice et Perle et Florentin, Lauriane et Christian, les présentations sont faits.
    
    Un matelot maître d’hôtel, les yeux écarquillés de me voir là, nous sert des Martinis avant que nous allions dans le restaurant nous substanter.
    
    Sept mois que j’ai rencontré Lauriane dans la propriété de son père.
    
    Sept mois que j’ai trouvé le moyen de rester au service de la fille de l’amiral, mais principalement avec ma bite qui est toujours à la fête, car la drôlesse à plus d’un fantasme dans son sac.
    
    Un mois que j’ai conduit Alain à son avion, son séjour et son service se terminant.
    
    Carole était avec nous.
    
    Elle ignorait que ma maîtresse s’était Lauriane, car au retour, si j’avais voulu c’est la belle-mère et la fille que j’aurais eue dans mon lit.
    
    Ce septième mois, c’est Lauriane qui prend l’avion avec toute sa famille, l’amiral a fini son affectation et rentre en France pour prendre sa retraite.
    
    Elle doit continuer des études de médecine.
    
    Les mois qui suivent comme nous nous ...
    ... le sommes promis, chacun reprend sa vie après énormément de fantasme réalisé.
    
    Tahia, Vanilla, non, Prune, peut-être la sœur de Vanilla qui a disparu du « gogo bar » avant à mon tour de revenir en France continuer a carrière.
    
    Je suis à quelques mois de prendre ma retraite, je viens de prendre les rênes des mécaniciens d’un escorteur d’escadre comme maître principal.
    
    Aujourd’hui, inspection du commandant.
    
    Je me retrouve devant notre pacha, surnom que nous donnons aux commandants de navire.
    
    - Matelot, si je comprends bien, la plaque de cale où l’on vous a placé, m’oblige à vous demander d’ouvrir la seule plaque libre.
    
    Si je vous demande de le faire, je verrai une cale impeccable comme j’aime que mon bateau le soit.
    
    Il faut dire que la peau de vache qui nous commande est connue dans toute la rade de Brest pour être le pacha le plus vache qui soit.
    
    Ses inspections sont légendaires avec ses gants blancs promenés sur les tuyaux.
    
    Bien sûr, une autre trape est ouverte et ça retombe sur moi.
    
    - Maître Christian, venez dans mon bureau.
    
    Putain, Lauriane va vouloir que je la saute sur sa couchette.
    
    Je suis marié et j’ai trois petits Bretons.
    
    Anaëlle, c’est la sœur d’Alain que j’ai retrouvée après mon retour en France.
    
    Elle m’a suivi depuis Paris et fait figure locale avec ses cheveux roux et ses taches de rousseur.
    
    La tromper avec celle de ma jeunesse impossible, après 10 ans, je suis follement amoureux.
    
    Après son retour, Lauriane a su que ...