1. L'éducation de mon frère se fait en famille (1)


    Datte: 13/01/2022, Catégories: Inceste / Tabou Auteur: Docmature

    ... sensibles avant de recommencer à le lécher avec gourmandise. Puis mes lèvres enrobent son extrémité, ma langue continuant de tourner autour de celle-ci. Mon frère manifestement apprécie et n’arrête plus de gémir quand, alternativement, j’entre et sors de ma bouche son gland. Il n’y a pas que Thomas qui est excité, je sens mon jus couler de ma chatte ; je ne le pensais pas, mais quel pied de pomper et masturber mon petit frère.
    
    Allez, maintenant une bonne gorge profonde, je suis sûre qu’il va adorer. J’entre son mat de chair au maximum et j’en ai même un léger haut le cœur quand son gland arrive au niveau de ma glotte. Je me retire alors, laissant s’étirer un filet de bave entre sa bite et ma bouche, puis encore une fois je le prends en entier. Ma main délaisse alors sa queue pour lui prendre les bourses, les serrant doucement. J’ai l’habitude des pipes et je devine que Thomas ne va plus pouvoir tenir longtemps. J’en profite pour, de nouveau, le branler de plus en plus vite.
    
    — Ohhh, putain ! Je ne pensais pas que c’était si bon de se faire pomper, sœurette, ta bouche et ta main sont trop bonnes. Ahhh, ouiii, je viens, ouiii.
    
    A peine a-t-il dit ces mots, que Thomas émet des jets de foutre qui me recouvrent le visage, même si, au passage, j’essaye d’en prendre le plus possible avec ma bouche. Je sens son sperme couler de mon front sur mes paupières et mes joues, je dois en être couverte. J’adore… J’en récupère le plus possible avec mes doigts, les léchant ...
    ... consciencieusement pour ne rien perdre du nectar fraternel. J’avoue que je suis super fière d’avoir été la première à faire une bonne pipe à mon frère.
    
    — Alors Tom, satisfait de ton premier cours ?
    
    — Oh que oui, sœurette ! Donne m’en un deuxième tout de suite.
    
    Et bien voilà, mon petit frère s’est complètement décoincé. Et maintenant, c’est lui qui veut continuer, cela tombe très bien, moi aussi !
    
    — Pas de problème, frérot, j’ai ma chatte en feu, ta langue va m’aider à me calmer. Prêt pour le cours numéro deux… alors viens vite me lécher.
    
    Je m’allonge aussitôt, tout en ouvrant en grand mes jambes. Thomas s’approche de mon sexe mais hésite puis me lèche, d’une manière un peu inexpérimentée, par de grands mouvements de bas en haut, s’abreuvant de mon jus intime qui coule sans discontinuer. Sa langue s’enfonce aussi loin que possible dans mon antre vaginal. Bon, il s’en sort plutôt bien le frérot, je suis déjà trempée. C’est le moment de l’encourager.
    
    — Ouf, c’est bon ! Tu apprends vite, Tom, je mouille comme une salope. Mais c’est le moment de passer à la vitesse supérieure, occupe-toi de mon clito et mets-moi deux doigts dans la chatte et je vais décoller.
    
    Tom monte sa bouche vers mon bouton d’amour et il se jette dessus pour le prendre goulûment entre ses lèvres. Je suis obligée de lui indiquer de prendre son temps, de ne pas vouloir aller trop vite mais, rapidement, sa langue trouve le bon rythme. Il m’introduit en même temps deux doigts dans la chatte et fouille ...