1. L'éducation de mon frère se fait en famille (1)


    Datte: 13/01/2022, Catégories: Inceste / Tabou Auteur: Docmature

    ... cuisses pour atteindre mon intimité. Mes doigts écartent mes lèvres intimes pour des caresses d’abord douces mais qui deviennent rapidement de plus en plus appuyées, puis ils quittent mon antre vaginal et montent vers mon clitoris, tournant autour, le frôlant avant de s’en emparer. Et comme à mon habitude, j’alterne les changements de rythme, n’hésitant pas à ralentir, alors que l’explosion finale est proche, afin de laisser retomber mon plaisir pour encore mieux repartir. Mon bouton d’amour devient rapidement gonflé et hypersensible et le moindre contact que j’effectue me déclenche des frissons et des gémissements. Enfin tout mon corps se raidit et je pousse un râle alors que l’orgasme me transperce.
    
    Je reste inerte pendant quelques dizaines de secondes, reprenant mon calme et ma respiration, mais la jouissance que je viens de me procurer m’a libérée, ma décision est prise. Alors, aujourd’hui c’est enfin l’occasion d’assouvir ce désir que j’ai pour Thomas et de lui venir en aide, c’est aussi le rôle d’une grande sœur. Et je suis persuadée que c’est moi qui dois prendre les choses en main.
    
    Je me lève aussitôt, ôte mon tee-shirt et me dirige, nue, vers la chambre de Tom. J’ouvre doucement la porte, il est toujours allongé sur son lit et semble ne pas avoir bougé depuis que je l’ai quitté ; j’entre lentement…
    
    — Tu fais quoi là Lucie, tu es à poil !
    
    — Chut frérot, cela fait trop longtemps qu’on a tous les deux envie de baiser ensemble même si on n’a jamais osé le ...
    ... faire, ne me dis pas le contraire. C’est le moment, tu ne crois pas ? Comme nous sommes seuls, maman n’étant pas encore rentrée, j’ai décidé de t’aider et d’être ta première expérience. Et pour le déjeuner, je n’ai qu’un but, que tu ne sois plus puceau !
    
    — Mais Lucie, te rends-tu compte de ce que tu dis ? Ce n’est pas possible, tu délires, tu es ma sœur !
    
    — Ne me prends pas pour une gourde, regarde-toi, tu bandes déjà. Alors ne me dis pas que tu n’as pas envie de baiser avec moi. Allez, enlève ton boxer, je suis en manque de mecs depuis trop longtemps et toi tu as besoin de cours pratiques, alors ta grande sœur va être ta prof. Laisse-toi faire, tu verras, tu vas adorer.
    
    Sans attendre sa réponse, je m’allonge sur le lit et passe ma main sous son boxer, saisissant sa verge, déjà bien dure, afin de le branler doucement. Thomas ne dit rien mais se laisse faire, s’abandonnant à mes caresses et je comprends que j’ai gagné la partie. Sa queue est rapidement raide et j’en profite pour la libérer puis, tout en fixant mon frérot droit dans les yeux, je lui enlève son boxer.
    
    — Tu vois que cela te plaît... Mais dis-moi, tu es sacrément bien monté, frérot !
    
    Ma main reprend la masturbation, je guette les réactions de Tom, celui-ci a fermé les yeux et sa respiration devient rapidement saccadée traduisant le plaisir qui monte en lui. Cela me conforte, j’approche ma bouche de sa queue et, de ma langue je lui suce le gland, j’en fais le tour, je m’arrête aux endroits les plus ...