1. Le Théâtre de l'Enclume (3)


    Datte: 11/01/2022, Catégories: BDSM / Fétichisme Auteur: megalosex

    Gérard Manvussat sauvagement agressé par Serge Bouviol !
    
    À l’issue d’une altercation particulièrement vive au domicile de ce dernier, Gérard Manvussat s’est vu infliger un supplice des plus originaux : un lavement à la vodka, et pas n’importe laquelle puisqu’il s’agit de l’Oukraïnskaïa, qui est, on le sait, la boisson – ô combien favorite – de Serge Bouviol. Ce dernier n’avait pas apprécié, mais alors vraiment pas, que l’animateur vedette de Radio Story, entre deux commentaires sur le spectacle donné par Stéphanie Lapechatt, ose qualifier sa chère Oukraïnskaïa « d’affreuse bibine pimentée ».
    
    Bon prince (même s’il est comte), Serge a ensuite appelé les urgences de l’hôpital ; c’est que ce pauvre Gérard était dans un quasi coma éthylique : un litre de vodka, même ingurgité par cet inhabituel orifice, ça laisse des traces.
    
    Ensuite, grand seigneur (et comte), il s’est présenté de lui-même devant un commissaire pour avouer son forfait. Après un bref interrogatoire, il a été laissé en liberté, en attendant que la justice suive son cours.
    
    En repliant son journal, Olivier Mégaleau, ne peut s’empêcher de sourire. « C’est bien lestyle Bouviol, ce genre de truc ! » pense-t-il. Puis il consulte une dernière fois son agenda. C’est que, ce soir, le Théâtre de l’Enclume reçoit Adolphe Veukunu, un célèbre dominateur SM. Après Ernestine Brouteminoux, après Stéphanie Lapechatt, voilà donc la première vedette masculine. Et justement, on frappe à la porte. Bien calé dans son ...
    ... fauteuil, Olivier répond :
    
    — Entrez donc !
    
    Un personnage assez grand et à la carrure athlétique, apparaît. Il porte une petite moustache bien soignée. Adolphe Veukunu salue d’une manière fort peu conventionnelle, ce qui lui vaut cette réplique d’Olivier :
    
    — Adolphe ! Quand perdrez-vous cette satanée manie de saluer avec votre bras droit à l’horizontale ? C’est agaçant, à la fin ! Bon, asseyez-vous.
    
    Olivier le laisse s’asseoir, puis enchaîne :
    
    — Dans un moment, vous allez vous retrouver face au public du Théâtre de l’Enclume. Un public certes acquis à votre cause. Cependant, vous allez devoir faire face à une certaine opposition…
    
    Adolphe a le sourire mauvais :
    
    — Une opposition ? À moi, Adolphe Veukunu, Dominateur en chef ? Vous plaisantez, Olivier.
    
    — Pourtant, elles sont bien là. Je les ai vues au premier rang, toutes les sept.
    
    Adolphe manque de s’étrangler :
    
    — Des femmes ? Et puis quoi encore ? Elles sont juste bonnes pour être des soumises, je vous le garantis, Olivier ! Elles vont savoir qui est Adolphe Veukunu ! Je vais les pul-vé-ri-ser !
    
    Olivier fait un geste de la main :
    
    — Calmez-vous donc, Adolphe. Ces femmes, comme vous dites, sont membres du M.D.P.C. Ça ne vous dit rien ?
    
    — Le M.D.P.C. ? Pff ! Qu’est-ce que c’est ce truc, encore ? Elles font de la Pâtisserie, de la Cuisine… C’est ça ?
    
    — Adolphe, si j’étais à votre place, je me méfierais d’elles…
    
    — Me méfier d’elles ? Voyez-vous ça… Et pourquoi donc ?
    
    Olivier lui répond à voix ...
«1234...11»