1. Une vie pas comme les autres (7)


    Datte: 31/12/2021, Catégories: Lesbienne Auteur: zooph34

    ... bain, c’est un superbe tas de fesses magnifiques. Je m’endors très rapidement.
    
    Je me réveille avec une drôle d’impression, une langue me lèche le pubis en effleurant mon clitoris, ça commence bien. Je réalise que nous ne sommes que deux dans la pièce, Luce et moi. Elle me caresse les cuisses, les hanches, les côtés pour venir se rabattre sur mes seins. Ses mains redescendent vers le bas de mon corps, je ferme les yeux, je veux vivre ce moment pleinement sans aucun parasite visuel, seul mon corps me parlera. Une bouche se pose sur mon sein droit, une langue le titille, le tout passe sur le gauche et descend doucement vers mon pubis. Tout se passe dans une grande douceur, Luce me bichonne. Ses mains m’écartent les jambes, sa bouche est maintenant sur mon pubis, elle le contourne pour venir sur ma cuisse gauche. Elle remontre pour venir aspirer ma vulve et la gober littéralement, mes lèvres vibrent, elle les lèche. Sa bouche m’englobe du pubis au périnée, sa langue se promène partout.
    
    Mon bassin ondule lentement, elle me titille tout ce qui lui tombe sous la langue, je commence à me tendre, mais elle ne fait rien pour me libérer. Son manège dure plusieurs minutes, je suis dans un état second, je ne connais plus personne, mon cerveau a abdiqué, c’est mon sexe qui commande, et il me dit de me préparer à l’apothéose, seulement Luce en a décidé autrement, mon ventre commence à me faire mal tellement il est tendu, j’ai des crampes dans les cuisses, je n’en peux plus ...
    ... d’attendre. Elle le sent, elle devient plus direct, les picotements apparaissent, ils sont très vite remplacés par un gigantesque feu d’artifice qui s’empare de mon corps.
    
    — AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHH, oh, oh, oh lala, AAAAAAAAAAAAAAAHHHHHHHHHHHHHH, oh lala, oh lala, AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAHHHHHHHHHHHHHHHHHHHH, oui, oui, oui, oh mon amour, où es-tu, viens, oh lala.
    
    Une bouche se pose sur la mienne, c’est Sophie qui est entrée dès qu’elle m’a entendue jouir. Je suis comme un arc, mais cette bouche et cette langue qui jouent avec la mienne me calment progressivement, je ne sens plus que deux langues, celle de Sophie dans ma bouche et celle de Luce qui me lèche lentement entre mes lèvres, elle boit ma cyprine. Les deux langues m’abandonnent, Luce remonte sur mon corps pour venir m’embrasser, nos langues font connaissance et s’aiment bien. Manon accompagnée d’Enno entre dans la chambre, elle vient s’allonger à côté de moi, Luce me libère pour qu’elle puisse m’enlacer.
    
    — Ça va maman chérie ?
    
    — Oui ma chérie, ça va, je viens de vivre un moment inoubliable.
    
    — Oui, ce sont des diablesses, mais je les aime.
    
    — Je comprends très bien.
    
    Manon se colle contre moi, je me laisse aller, je finis par somnoler dans ses bras, je suis bien, repue, choyée par ma fille, ses copines et un de mes amours. Je ne peux rien demander de plus.
    
    Le reste de la journée n’a été que plaisir, je dois dire que je me suis un petit peu mise à l’écart, j’ai préféré avoir des moments sexe ...