1. Une vie pas comme les autres (7)


    Datte: 31/12/2021, Catégories: Lesbienne Auteur: zooph34

    ... touchent, se testent, se reconnaissent, s’aiment et dansent une folle farandole. Je suis au bord des larmes, comme Sophie, l’émotion est trop forte. Je sens le corps de ma fille sur moi, ses seins, son ventre, son pubis, je vais pleurer, c’est sûr. Pourtant quand nous nous séparons, je ne pleure pas, mais il ne s’en faut pas de beaucoup, en fait, c’est Enno qui intervient en se jetant sur mon entrecuisse pendant que Luce fait la même chose à Sophie qui s’est allongée à côté de moi.
    
    — Nous aussi on veut en profiter.
    
    Je sens sa bouche m’aspirer la vulve, elle veut extraire la totalité de ma cyprine, mais sa langue s’active aussi, on sent qu’elle a, comme ma fille, une certaine expérience, elles n’en sont pas à leur première expérience, loin de là. Elle fait lentement monter le plaisir dans mon corps, elle sait ce qu’il faut faire pour faire jouir une femme comme une folle. Je le sens, je le sais, je l’attends. Je me laisse aller à ce qu’elle veut faire, je ne bouge absolument pas, lentement mon corps se tend, je sens qu’elle suit la progression de ses caresse, c’est une pro de la minette. Mon corps est envahi de picotements, c’est parti pour un tour, ils se transforment en un gigantesque feu d’artifice, j’explose dans un orgasme dément.
    
    — AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAHHHHHHHHHHHHHHHHHHHH, oui, oui, AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHH, oh oui, oui, AAAAAAAAAAAAAAAAAAAHHHHHHHHHHHHHHHHHHH, OOOOOOOOOOOOOOOOOOOHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHH, oh lala, oh lala, où es-tu mon ...
    ... amour.
    
    Sophie me répond, elle prend ma main et la serre à la broyer.
    
    ohohohohohohohohohohohohohohohohohoh— AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHH, oh lala, AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAHHHHHHHHHHHHHHHHHHHH, oh oui, oui, je suis là mon amour, je suis là, oh oui, quel délice, oui, ouiiiiiiiiiiiiiiiii.
    
    Je sens sa main se détendre, je reviens à moi lentement, Manon se penche sur moi.
    
    — Tu comprends pourquoi je ne suis pas intervenue ?
    
    — Non, pourquoi ?
    
    — Parce que tu n’aurais pas pu apprécier comme tu l’as fait, tu aurais été distraite par moi.
    
    — Oui, peut-être.
    
    — C’est sûr, tu as devant toi les deux plus grandes brouteuses de minou de Toulouse, voire d’Occitanie et pourquoi pas de France. Je n’ai jamais connu de filles comme elles, et toi Sophie, tu as plus d’expérience que maman dans le domaine, qu’en penses-tu ?
    
    — Je confirme, si Enno est comme Luce, ce sont les reines.
    
    — Bon et bien les reines, je suis lessivée et j’aimerais bien dormir une heure ou deux, histoire d’être en forme pour une soirée que je suppute très orientée sexe.
    
    — OK, mais on peut dormir avec toi ?
    
    — Si vous êtes sages.
    
    — Promis.
    
    Je m’allonge sur le lit, Manon se couche à côté de moi en mettant mon bras sous sa tête et une main sur mon sein gauche, Sophie est de l’autre côté, avec une main sur mon épaule, Enno est pratiquement couchée sur elle, elle l’embrasse dans le cou, Luce est à moitié sur Manon avec une main sur son sein droit. Je nous vois dans la grande glace de la salle de ...