1. Eveil de l'aurore (2)


    Datte: 13/10/2021, Catégories: Inceste / Tabou Auteur: Ancalagon

    ... matinale lui fit contracter les deux parties de son postérieur. Excellente joueuse de handball, seul véritable loisir que lui avait accordé sa mère, elle avait pu sculpter par la pratique sportive cette partie bien charnue de son anatomie.
    
    Bien séparées par le sillon interfessier, les deux parties de son ferme croupion, rondes comme des demi-sphères, étaient mises en valeur par sa musculature marquée.
    
    Elle embrassa du regard les collines environnantes.
    
    Le paysage était quasi-désert. Posée sur les contreforts des Cévennes, la propriété dominait d’une quarantaine de mètres le vallon dans lequel serpentait le ruisseau de Graviès. La source de celui-ci avait dû être réalimentée par une averse quelque part dans les collines car le ru habituellement à sec était parcouru d’une onde fournie. Aurore se rappela ses émois de préadolescente quand, bien cachée sous les arbres bordant le ruisseau, elle courrait dans l’eau en tenue d’Eve, suivant avec bonheur les préceptes naturistes de ses grands-parents. Depuis cette époque, sous les effets de la pudibonderie castratrice de sa marâtre, sa sensualité avait été annihilée et elle s’était de nouveau complètement refermée. Ses sens étaient pourtant impatients de renaître.
    
    Je la vis arriver dans la cuisine une vingtaine de minutes plus tard, encore à moitié réveillée et ses cheveux peignés humides de la douche matinale. Elle avait revêtu une longue chemise de nuit en coton, imprimée façon marinière, qui lui arrivait aux genoux... ...
    ... poitrine a priori libre en dessous. Je devinais ses seins qui tendaient le tissu, pointant légèrement. Elle tenait dans la main deux pièces de tissu rose bonbon.
    
    — Bonjour Papa, me dit-elle d’une petite voix de fillette. Il fait déjà doux ce matin !!
    
    — Bonjour Princesse. Oui et ça va continuer. 30 ou 31°C pendant au moins dix jours. C’est quoi dans ta main ?
    
    — Mon bikini. Je me suis dit que j’allais pouvoir l’utiliser dès ce matin dans la piscine. Je l’ai acheté il y a deux étés quand Maman m’a emmenée avec elle en vacances. Je suis idiote, je l’ai pas essayé avant de venir et le haut est devenu trop petit.
    
    — On ira t’en prendre un neuf...
    
    — Chouette !! Merci. Dis, c’est bizarre, je n’ai toujours pas de réseau.
    
    — Ah ? Le mien de portable marche bien pourtant. Attends je vérifie. Donne-moi ton numéro de téléphone.
    
    — C’est le 06xxxxxxxx.
    
    — Je le fais.« Bonjour, la ligne téléphonique que vous essayez de joindre n’est plus en service... »débita le haut-parleur de mon téléphone.
    
    — Ça veut dire quoi ça ? s’exclama-t-elle perplexe.
    
    Puis, après trente secondes de réflexion, elle explosa :
    
    — ELLE A RÉSILIÉ LA LIGNE !!!!!! PUTAIN, L’EMMERDEUSE !!!!! JE VAIS LA TUER !!! Déjà qu’elle m’a refilé son vieux smartphone de plus de 5 ans, et avec un mouchard j’en suis sûre !!!
    
    La violence de sa réaction me laissa sans voix. Sa couleur de cheveux n’était clairement pas la seule forme de volcanisme chez elle. Je pressentais que son caractère n’était pas si doux ...
«1234...7»