1. Mouillette, la soumise (6)


    Datte: 10/10/2021, Catégories: BDSM / Fétichisme Auteur: Mouillettine

    ... que juste le rôle qu’on s’est donné. Et je suis sûre que tu le sais au fond de toi, tu le sais en me lisant, en m’entendant… Et c’est aussi pour cela que ça me touche autant quand je fais des gaffes… je n’aime pas faire du mal aux personnes et surtout pas celles qui me sont chères, que j’aime !
    
    Je ne te demande pas de changer ni dans un sens ni dans un autre. J’aime qui tu es tel que tu es.
    
    Au-delà de tout, tu es mon Maître, dans le sens noble du terme. Un Maître, un guide, un ami, et plus encore…
    
    C’est mon égo qui doit se la fermer… qui doit apprendre à te faire confiance et à me faire confiance jusqu’au bout, jusqu’à ce qu’on se partage mon corps comme nous le souhaitons tous les deux.
    
    La vie est un apprentissage constant et je pense que j’ai encore à apprendre. À apprendre le pouvoir des mots, à apprendre la réflexion… Au final, apprendre de toi !
    
    Je ne suis pas parfaite, tu le sais, je fais du mieux que je peux, et je réfléchis toujours après (ce serait mieux avant je te l’accorde !).
    
    N’oublie pas, je me suis engagée à bien des choses avec toi, consciemment… Et je n’ai vraiment pas l’intention de laisser tomber tout ça, je tiens bien trop à toi. J’ai juste besoin de me parfaire dans mon rôle, de me débarrasser de cet égo protecteur…
    
    Merci d’être qui tu es, de m’avoir déjà tant appris et tant guidé. Je suis très fière de ce que j’ai déjà fait avec toi. Et encore plus de t’avoir pour Maître ! J’aimerais le crier au monde entier. Que tout le monde sache ...
    ... la chance que j’ai d’être ta soumise à toi. Tout le monde devrait avoir un Maître comme toi… et je le pense sincèrement !
    
    À plus tard, dans mes pensées, dans mon cœur, dans mes sensations, dans mes douleurs, dans mes apprentissages… Partout !
    
    J’espère que ce texte te fera du bien, que tu comprendras combien tu es important pour moi, combien je tiens à toi et toutes les choses que je fais pour toi, je le fais avec plaisir car je sais que ça te plaît. C’est le don de moi (mon corps, ma douleur, ma joie, ma peine, mon plaisir, tout) pour toi. Ce texte vient tout droit de mon cœur jusqu’au tien.”
    
    Le soir même, le Maître n’avait pas le temps de lire le texte, et je pense qu’il n’en avait pas le courage non plus, fatigué de sa journée, éreinté. Mais le lendemain, il lut le texte et je compris en entendant son audio le matin que ce texte avait touché son coeur. Il y avait comme une éraillure dans sa voix, je savais déjà pertinemment qu’il savait maintenant ce que je pensais de lui. Il ne me parla plus en détail de ce qu’il pensait que dans l’après-midi.
    
    Ne vous méprenez pas sur ce texte. Je ne parle pas ici d’amour amoureux, je parle d’un amour bien plus pur, de l’appréciation, de l’attachement, de l’amitié, d’un lien étroit entre deux personnes, de confiance aussi, mais pas d’amour “amoureux” au sens de faire sa vie ensemble. Nous sommes tous les deux mariés et nous habitons loin l’un de l’autre.
    
    << Message du Maître
    
    Que dire… ce n’était pas la première fois que ...