1. Mouillette, la soumise (6)


    Datte: 10/10/2021, Catégories: BDSM / Fétichisme Auteur: Mouillettine

    ... l’impression d’avoir souffert pour rien, qu’il ne voyait pas l’effort que j’avais fait pour lui. Combien c’était douloureux à l’extrême pour moi tant mes seins étaient sensibles.
    
    Il me dit qu’il m’avait dit de juste les garder jusqu’à 17h… Et là, je compris que j’avais loupé quelque chose...Il y avait un message que je n’avais pas lu. Car si j’avais lu ce message, j’aurais pu faire l’effort encore cinq minutes. Je m’excusai… Mais, je compris à sa manière de m’écrire que je lui avais fait de la peine… Ou en tout cas, que j’avais mal fait les choses… La soirée, il resta loin de moi, pas ou peu de messages… Je faisais de la cuisine ce soir-là et je réfléchissais à la situation. Je me rendais compte de mon attitude. Sur l’instant, je n’avais pas pensé qu’il puisse être choqué ou même blessé… Mais avec un peu de recul sur la situation, je me remettais en cause, j’imaginais ma réaction s’il m’avait dit la même chose… Je pris mon téléphone et je commençai à rédiger un texte avec mes tripes. J’allais à mon ordinateur pour l’ajuster et rendre honneur à mon cher Maître…
    
    Voici ce texte tel que je le lui ai fourni en fin de soirée :
    
    “Appuyée les fesses contre les meubles de la cuisine, mon regard dans le vide, mon esprit turbine, et je réfléchis à ma journée… Et si mes paroles étaient finalement plus fortes que les actes… et si finalement je pouvais faire plus de mal avec celles-ci ?
    
    Une crispation dans mon cœur, une palpitation… Je sais bien que mes paroles dépassent ce que ...
    ... mon cœur, lui, veut.
    
    Oui, j’ai osé lever la voix par écrit, la douleur, la frustration, l’agacement de la journée…. Mais il a suffi d’une phrase oubliée pour que mon égo se réveille et agresse verbalement celui qui était le plus proche de moi.
    
    Je pensais pourtant que cet égo était parti dans un autre monde… Mais en fait non, ce cher égo, tel un chevalier servant est venu blessé celui qui occupe mes pensées depuis quelques mois. Cet égo a haussé la voix, par écrit… C’est d’autant plus tranchant qu’avec ma voix.
    
    Et pourtant… celui qui occupe mes pensées et dispose de mon corps pour des expérimentations scientifiques… Il occupe aussi mon cœur. Loin des yeux, loin du cœur… Mais moi je préfère dire loin des yeux, proche de mon cœur.
    
    Il est des personnes dont tu croises la route qui vous bouleversent, qui vous bousculent, qui vous donnent un nouveau souffle de vie.
    
    Alors bien sûr, tout ce que j’écris, ne va pas forcément réparer l’ampleur de mes mots, mais, j’espère bien que ces mots iront toucher son cœur.
    
    Pourquoi? Parce qu’il a touché mon cœur de 1001 façons, qu’il fait danser mon corps de 1001 façons… Qu’il est un être que j’aurais voulu connaître avant…
    
    Même si mes paroles ont été véhémentes dans un certain sens, c’était de l’auto protection… Et mon cœur n’était pas là pour m’aider à empêcher ces paroles .
    
    Quelques heures plus tard, l’ego est reparti, résigné, et mon cœur, lui, est là et sait qu’il a manqué à l’appel…
    
    Toi qui me lis, tu es bien plus ...