1. Quand on veut on peut... (1)


    Datte: 10/06/2021, Catégories: Zoophilie, Auteur: Doglover5687

    ... tombée, la route n’était pas bien loin, il fallait tout de même faire attention, de plus il y a une sorte de grand manoir qui donne juste sur le pâturage où sont les chevaux, j’effectue un bref contrôle et perçois une lumière d’allumée, il fallait faire attention de ne pas s’aventurer trop près.
    
    La proximité avec les chevaux que je n’avais pas eu depuis si longtemps fait monter une vive émotion en moi, je décide de m’approcher de la clôture, il y a un cheval avec un somptueuse robe alezan clair, je ne m’y connais pas en race, au garrot il n’est pas très grand, il est à une dizaine de mètres, il broute tranquillement, je décide de l’appeler, mais il n’en n’a que faire et continue de brouter sagement.
    
    A quelques mètres à peine, un autre cheval, avec une belle robe grise pommelée, un petit peu plus grand, à l’air beaucoup plus curieux, il me regarde et s’approche, c’est bon signe!
    
    Il s’approche à petit pas, puis arrive juste devant moi, comme à mon habitude, tout doucement je tend la main droite, le laisse renifler, je ressens ses expirations qui me donnent quelques frissons, je veille ses moindres mouvements, ses pas, ses oreilles, puis je tente, toujours aussi doucement, de le caresser, je pose ma main sur l’avant de son museau, pas de mouvement de répulsion, je le caresse alors un peu plus et ça n’a pas l’air de lui déplaire, je teste sa tension émotionnelle en me déplaçant un petit peu et faisant quelques mouvements, je ne constate pas de sursaut, le cheval à l’air ...
    ... confiant et posé, mon expérience avec les chevaux me dit que c’est une bonne nouvelle et que je peux essayer d’aller un peu plus loin.
    
    Je sors un petit morceau de sucre de ma poche que j’avais préparé auparavant, je lui donne et continue les caresses, la confiance s’installe petit à petit, j’avance un peu et il décide de me suivre, encore un nouveau bon point, il longe la clôture, je m’arrête et me retourne pour essayer d’aller le caresser sur tout son long, me voyant avancer vers sa croupe, il ne cherche pas à se détourner pour me faire face, signe que la confiance est bien installée, c’est très rare qu’au premier abord une telle confiance soit ainsi présente, j’ai donc affaire à un cheval bien éduqué, toutes les conditions semblent réunies pour passer un bon moment, la phase d’approche peut donc continuer, j’en profite pour me baisser et regarder à qui ai-je l’honneur, il se trouve en fait que "il" est plutôt "elle", j’ai affaire à une charmante jument! Super! je n’ai encore jamais goûté au plaisir charnel avec une jument…
    
    Je décide alors de franchir la clôture, pas évident, Elle me suit, et j’évite de faire des mouvements brusques pour passer au-dessus du barbelé et zut! mon short s’accroche sur un picot et je galère à le retirer, me retrouvant dans un position délicate, chevauchant le barbelé, après une trentaine de seconde de peine, je parviens à me dégager et passe l’autre jambe.
    
    Ça y est, une nouvelle grande étape de franchie, la barrière qui me séparait de ma ...