1. Chap 16 : Gothique lubrique (3/3)


    Datte: 03/05/2021, Catégories: Anal Hardcore, Auteur: BreizhouXXX

    ... étalant mon jus.
    
    - Maintenant que tu as eu ce que tu voulais, tu vas t'occuper de moi.
    
    Je regarde l'heure, nous avons encore le temps.
    
    Maeva se met debout et pose un pied sur la rambarde de la tête de lit.
    
    - Allez, dépêches-toi, j'attends.
    
    Je me glisse sous elle, je pose mes mains sur ses fesses par son entrejambe et colle ma bouche sur son minou débordant de jus poisseux. Je darde ma langue, la lèche de bas en haut, écrasant ses lèvres visqueuses. Elle gémit à tout rompre, pinçant ses tétines, tirant sur son piercing. Elle subit passionnément mon broutage de foufoune. Je m'affaire sur son bouton d'amour, je le lape, le suce, l'aspire. Ses vocalises m'indiquent, qu'elle vient. Je la lèche de plus belles, elle a des spasmes, ses guiboles tremblent, elle jouit en déversant un flot de cyprine dans ma bouche que je bois volontiers.
    
    Elle reprend son souffle, puis elle s'accroupie, un bras tendu en appui sur le matelas, l'autre main agrippe ma nuque, elle s'emboîte sur mon pieu, fièrement dressé. Elle démarre ses va-et-vient verticaux.
    
    - On ne se protège pas? En la questionnant.
    
    - On s'en fout, je ne tiens plus là.
    
    En position du lotus, elle se baise sur ma queue, en se cambrant en arrière, nous sommes en totale symbiose, ne réfrénant aucun gémissement.
    
    Elle coulisse rageusement sur moi, ses seins magnifiques gigotent dans tous les sens. Je suis sublimé par tant de luxure.
    
    Maeva fatigue, se redresse sur les genoux, se colle à moi et m'entoure de ...
    ... ses bras. Ses globes en sueur s'écrasent contre mon torse, on s'emballe goulument. Je caresse ses fesses pendant qu'elle ondule du bassin.
    
    Je titille son anus de la pulpe de mon majeur. Elle a compris le message. Front contre front, nez contre nez, elle me murmure:
    
    - Tu veux?
    
    - Oui et toi?
    
    - Hum oui...
    
    Elle se retourne à quatre pattes.
    
    Je lui administre une feuille de rose bien humide. Elle gémit à nouveau, passe sa main entre ses jambes, ses doigts s'enroulent sur mon dard joufflu. Elle me branle pendant que je dilate son œillet.
    
    Je me lève, fléchi les genoux pour être à la bonne hauteur et la pénètre lentement par derrière. Elle contracte son sphincter pour m'enserrer. J'accélère le mouvement, je la sodomise de plus en plus fort. Elle marmonne son plaisir:
    
    - Ouh, oh, oui, prends-moi.
    
    Je tiens le même langage:
    
    - Hummmm, oui, j'adore tes fesses, tu m'excites trop.
    
    Je la fourre profondément, faisant remuer ses seins en avant, en arrière.
    
    Puis c'est elle qui dirige, reculant et avançant sur ma tige nervurée.
    
    "Clap,clap,clap"
    
    Chaque pénétration fait taper ses fesses contre mon bas ventre. Elle s'acharne:
    
    - Vas-y, viens en moi, je veux te sentir éjaculer en moi.
    
    Je reprends la main et lui offre quelques bonnes secousses bien profondes. Je sens que je vais jaillir. Encore un petit coup de rein, je me bloque en lui maintenant fermement la croupe, et vlan. Mes saccades liquides lui réchauffe l'intérieur du colon. Je suis laminé et ...