1. Chap 16 : Gothique lubrique (3/3)


    Datte: 03/05/2021, Catégories: Anal Hardcore, Auteur: BreizhouXXX

    ... qu'elle appréciait énormément, partouze, essais multiples de sextoys. Elle avait même songé à faire du porno. Autant vous dire que cette nuit là, on ne s'est pas ennuyé.
    
    Elle s'est dénudée, ne gardant que ses bas-résille. J'ai enfin pu admirer ses seins nus. La perfection...95C. Des seins poirés, parfaitement dessinés, malléables à souhait. De petites auréoles roses surmontées de petits tétons bien rond avec un piercing anneau noir sur le droit. Bref une poitrine digne des plus belles "babes" d'Xhamster. Je n'en ai encore jamais vu d'aussi belle.
    
    Nos corps à corps sont endiablés, brûlants, passionnés, torrides. Le récital est grandiose, en jouant le répertoire de nos envies. Préliminaires, 69, missionnaire, levrette, amazone, sodomie, sans mots crus, juste des Oh et des Ah. Du sexe, du sexe et rien que du sexe.
    
    Quelques jour plus tard, la crise a éclaté. Notre emploi du temps, nous laisse deux heures de battement. Maeva me quémande expressément. Je la rejoins chez elle en milieu d'après-midi. Dans sa chambre, démarre une farandole de baisers, de caresses. Je la déshabille rapidement. J'empaume ses seins, les embrasse, j'aspire et gobe tétons et mamelons. Elle ronronne. Je masse ses fesses en les écartant. La diablesse s'allonge sur le lit. Le temps que je me mette nu, Maeva replie ses jambes, s'écartèle et se chauffe toute seule en se caressant la vulve, l'œil coquin. Cela me met en transe. Je bande instinctivement et me place entre les jambes de la beauté. Je suis ...
    ... en équilibre sur les genoux en me soutenant sur les siens. Je la regarde se doigter, la verge pointée vers elle. Je m'empoigne et je me branle doucement. On se mate, on se sourit, on se désire intensément.
    
    Je me mets à califourchon sur ses seins, jambes pliées de chaque côté de ses épaules. Elle est prise au piège, ne pouvant plus mouvoir ses bras. Je lui tend ma queue qu'elle suce avec délice. Sa langue chaude tourne sur mon gland, je grogne.
    
    Je sais qu'elle aime être maltraitée. Je l'att**** par les cheveux derrière le crâne et lui secoue la tête pour qu'elle me suce à mon rythme. Elle bave beaucoup, ne cessant de se tripoter le pistil.
    
    "Glurp, glurp, glurp", elle m'avale comme une traînée à s'en étouffer, je jubile ma domination. Elle a les larmes aux yeux, son rimmel coule sur ses joues. Je me retire pour la laisser respirer. Elle halète:
    
    - Encore!!!
    
    Je réitère la sentence.
    
    "Glurp,glurp,glurp". Je la pousse à m'avaler jusqu'à la garde.
    
    - Oh mon dieu, qu'est ce tu suces bien.
    
    Je deviens vicieux, bestial. Je retire ma tige remplie de bave et lui claque la joue avec.
    
    Je me lève, me retourne et m'assoie sur son visage. Elle me fouille le rectum avec sa langue en se masturbant massivement.
    
    "Floc,Floc,Floc". Elle mouille abondamment. Je suis surexcité, je beugle, sentant sa langue au fond de mon cul. Je me paluche de plus en plus vite au dessus d'elle et je jute en disséminant mon foutre sur ses seins et son ventre.
    
    La jeune femme me sourit en ...