1. Anomalie de la Nature (5)


    Datte: 07/04/2021, Catégories: Entre-nous, Les hommes, Auteur: PassifChaud

    ... l’envie, fréquente… Son sexe martelait ma chatte avec une puissance de bucheron, avec des gestes d’amour, de tendresse qui me comblaient.
    
    Je l’ai raccompagné à sa voiture, et c’est en pleurant que j’ai pris congé de lui, notre émotion étant au paroxysme, mais ne trouvant ni l’un, ni l’autre, les mots pour cette situation… inextricable…
    
    Dans la semaine, je suis retourné consulter le Docteur Bertrand, qui m’a prescrit le traitement hormonal renforcé en testostérone, afin que je conserve mon apparence masculine, voire la renforcer. Puis, est venu sur la table, la question de cette fameuse intervention chirurgicale, indispensable selon l’avis de l’urologue, je risquais, à tout moment, un blocage de la vessie et de l’urètre… Je n’avais pas le choix… mais comment le dire à mes parents, il fallait plusieurs jours d’hospitalisation.
    
    « Ça suffit Marc, vous assumez ça tout seul depuis des années, et qui d’autre est au courant ? »
    
    « Seuls mon meilleur ami et mon cousin maintenant »
    
    « Vous avez couché avec eux deux ? »
    
    « On va dire que j’ai baisé avec Julien mais que j’ai fait l’amour avec mon cousin »
    
    « Je vais convoquer vos parents… !!! »
    
    « Non… !!! »
    
    « Il le faut Marc… Vous ne pouvez pas continuer comme ça… !!! »
    
    Il a préparé un courrier pour eux, leur demandant de les contacter pour un Rendez-Vous tous les trois et le plus rapidement possible.
    
    C’est avec une forte angoisse que j’ai remis la lettre à mon père, qui, très anxieux, m’a posé la ...
    ... question de savoir si j’étais malade. Je l’ai rassuré en lui disant que ce n’était pas vraiment le cas, mais qu’il fallait impérativement le consulter ensemble.
    
    François avait trouvé un appart sympa entre temps, agencé avec l’aide de ma tante et mon oncle et quand je l’ai informé de la situation, de la révélation que le Docteur Bertrand allait faire à mes parents, il m’a rassuré immédiatement. Il connaissait ma mère, il se doutait d’une réaction violente de sa part et que si elle me foutait dehors, sa porte m’était ouverte.
    
    Comme je le pensais, l’entretien fut plus qu’orageux… Mon père était resté silencieux et abasourdi face à une telle nouvelle, ma mère quant à elle, était rentrée dans une rage folle, hurlant, me jetant des insultes à la face. Le docteur Bertrand laissait faire, et après qu’elle se soit un peu calmée, il a pris la parole :
    
    « Parce que vous croyez que Marc a eu le choix Madame ? » d’un ton glacial…
    
    « C’est un pervers… »
    
    « Ah oui ??? Qui l’a conçu ? Qui l’a porté ? Vous, non ? »
    
    « Moi…. Mais je suis normale… Moi… Et pas lui… !!! »
    
    « A qui la faute ? »
    
    « Pas à moi en tout cas… !!! »
    
    « Bien sur que non Madame, mais voilà, les anomalies de la Nature existent, elles sont très rares heureusement, et c’est tombé sur Marc, il n’en est pas responsable. Vous allez le rejeter pour ça ? »
    
    « Je ne veux pas de ça chez moi… on est une famille normale nous… !!! » Et elle s’est mise à marmonner des mots incohérents, tels qu’opération, piqures, ...
«1234...8»