1. Le tour de l’Europe du sexe (6): les airs d’autoroutes ukrainiennes


    Datte: 22/02/2021, Catégories: Entre-nous, Hétéro Auteur: Romainro

    ... que ma langue joue avec sa tetine, elle pose une de ses mains sur le devant de sa culotte et l’autre sur la bosse qui se forme sur mon jean. Elle se retourne complètement et m’offre son autre sein, surement pour pas qu’il y ait de jaloux alors que sa main continue à me faire gonfler dans mon boxer. Maintenant qu’elle est bien en face de moi, je passe d’un côté à l’autre de sa poitrine avec beaucoup de plaisir, apparement partagé.
    
    J’en profite pour descendre une de mes mains sur son mont de Vénus. Je fais glisser mes doigts sous le tissu et remarque tout de suite que sa chatte est complètement lisse. Elle se met à gémir de plus en plus fort au milieu des toilettes des hommes. Au bout de quelques minutes, elle dégage ma main et sans dire un moment, elle s’agenouille devant moi.
    
    Ma pulpeuse brune ouvre ma ceinture et mon jean qu’elle fait légèrement descendre. Elle attrape l’élastique de mon boxer et tire dessus, inévitablement ma queue sort, comme un diable de sa boite, et vient lui taper la joue. Elle pousse un petit « Oh! » de satisfaction et me caresse avec ses deux mains. Elle ouvre la bouche, tire la langue pour me lécher sur toute la longueur de ma tige, elle descend même jusqu’à mes couilles. Le hasard fait bien les choses car elle semble être une sacrée salope et ce n’est pas pour me déplaire.
    
    Sa péninsule humide passe sur chaque centimètre de peau de ma bite alors que ses mains se baladent sur le reste de mon costume 3 pièces. Elle ouvre en grand la bouche et tape ma tige contre sa langue tendue ce qui me fait encore plus durcir. Ensuite, elle aspire mes couilles l’une après l’autre tout en me branlant énergiquement avant de faire taper ma queue contre ses gros seins.
    
    Puis, elle enferme mon gland entre ses lèvres et alors qu’elle me branle de la main, sa bouche l’aspire fortement et sa langue tournoie tout autour. Quand elle relâche la pression, pour reprendre sa respiration, mon inconnue se remet à me lécher sous ma tige. Sa main continue de s’agiter sur ma queue alors que je remarque seulement que la deuxième est plongée dans son string pour se faire du bien.
    
    Elle me gobe de nouveau, mais cette fois, sa bouche fait des allers retour sur ma bitte en me prenant, à chaque fois, plus profondément en bouche. Régulièrement, elle me recrache pour lécher mon gland, mon frein ou mes couilles avant de reprendre sa pipe. J’en profite pour malaxer ses gros seins et rapprocher, de plus en plus, mes doigts de ses tétons. Je les vois déjà bien tendus alors je n’hésite pas à les faire rouler sous mes doigts.
    
    Ma plantureuse brune doit comprendre que je veux plus jouer avec car elle se relève et empoigne sa poitrine. Elle se cambre jusqu’à ce que ses mamelles se retrouve à hauteur de ma queue, dommage qu’on est pas trois parce que cette position invite à s’occuper de sa croupe. Elle serre, fermement, ses gros seins autour de ma tige et les fait monter et descendre dessus plutôt lentement. Elle libère son étreinte pour m’avaler ...