1. Le tour de l’Europe du sexe (6): les airs d’autoroutes ukrainiennes


    Datte: 22/02/2021, Catégories: Entre-nous, Hétéro Auteur: Romainro

    Je suis arrivé hier en Ukraine, comme j’ai déjà visité ce pays et que je suis sûr que l’avenir me fera revenir, je ne fais que le traverser en stop. Les chauffeurs routiers sont assez sympas, je n’attends pas longtemps entre deux véhicules. Par contre je fais que des distances assez courtes. Boris vient de me lâcher sur une aire d’autoroute, je suis à un kilomètre d’une petite ville où je peux trouver à me loger.
    
    Comme il est à peine après 17 heures, je décide de tenter ma chance pour avancer un peu plus et me rapprocher de la frontière. Je me donne une petite heure pour trouver une voiture ou un camion et sinon j’irai en ville. Mais tout d’abord, une pause pipi s’impose. Une fois dans les chiottes, je me libère de mon gros sac à dos et me place devant le premier urinoir.
    
    C’est fou comme des petits plaisirs peuvent être jouissif, surtout que ça doit bien faire une demi heure que je me retiens. J’ai l’impression que ma vessie est un puit sans fond, heureusement la fontaine finie par arrêter de couler. J’arrange bien mon costume trois pièces dans mon boxer, je remets le tout dans mon jean et je vais me laver les mains. J’en profite pour faire un brin de toilette et me rafraichir avant de continuer le stop.
    
    Des bruits de pas se rapprochent, je ne prête pas attention puisque les toilettes sont publiques. Quand je me détourne du lavabo, je découvre juste devant la porte d’entrée une plantureuse brune en train de tripoter ses seins qui sont à l’air. Je m’attendais pas à une telle rencontre mais je suis loin d’être déçu surtout qu’elle me regarde fixement tout en pinçant ses tétons.
    
    Elle porte une robe courte et moulante noire dont les bretelles sont descendues pour laisser apparaitre son énorme poitrine. Le tissu s’arrête à mi cuisse et ses mollets sont entièrement recouvert par des bottes de cuire de la même couleur que sa robe. Son regard descend de mon visage à mon entrejambe alors qu’elle va investir le sien avec une de ses mains pour encore plus m’exciter. Pour briser la glace je lui lance un « hello » auquel elle répond avec un grand sourire.
    
    Ses deux mains remontent sur ses seins qui sont tellement imposants qu’ils débordent entre ses doigts. Puis elle se caresse le ventre et continue sur ses cuisses jusqu’à atteindre le bas de sa robe. Elle se retourne et se penche en avant pour m’exposer ses fesses bien rebondies et me demande:
    
    « Do you like what you see? » (« Tu aimes ce que tu vois? »)
    
    Pour toute réponse je m’approche d’elle et remplace ses mains par les miennes sur son corps.
    
    Je parcours d’abord le bas de son dos avant de descendre sur son cul. Mon inconnue se redresse et attrape mes mains pour les poser sur ses énormes seins que je malaxe immédiatement. Elle en profite pour remonter sa robe jusqu’à la taille et m’exposer son string noir en dentelle. Elle se retourne et je me penche sur sa poitrine, gobe son téton gauche que je m’amuse à pincer entre mes lèvres aspirer.
    
    Alors que j’empoigne fermement son sein et ...
«1234»