1. Ma dernière soirée au Cap


    Datte: 22/02/2021, Catégories: Partouze / Groupe Auteur: Le Matou libertin

    ... dard avec application, creusant mes joues pour augmenter la succion quand elle ressortait de ma bouche, agitant ma langue contre le frein quand je le sentais à portée…
    
    Ce traitement efficace n’a pas tardé à porter ses fruits mais comme j’avais encore le goût du sperme du précédent, je ne voulais pas qu’il se déverse à nouveau dans ma bouche…
    
    Il était à point… je le sentais venir… d’une main je suis allée masser ses bourses pendant que l’autre coulissait dans un mouvement alternatif sur le mat qui a craché quelques belles salves qui se sont écrasées sur mes seins !
    
    Le sexe du troisième candidat n’a pas tardé à se montrer dans un trou placé à ma gauche… Je ne pouvais pas aller plus loin… c’était le dernier…
    
    A ce moment là, j’étais seule dans ce couloir…
    
    J’allais donc devoir m’intéresser un peu à contre cœur à ce qui se présentait : un sexe assez court au milieu d’une épaisse toison d’un roux flamboyant (pour autan que je pusse voir dans la pénombre relative du lieu)au dessus d’une paire de balloches pendantes
    
    Je l’ai masturbé pendant quelques temps, alternant entre la queue qui se développait et les couilles que je palpais en faisant rouler les testicules dans ma main… !
    
    Finalement j’ai approché ma bouche du gland… et contrairement à ce que je craignais, çà sentais bon le frais et un léger parfum de lavande…
    
    C’était sympa… le mec devait savoir que les roux ont un fumet puissant… et pour se faire sucer quoi de mieux qu’une bonne toilette intime ?
    
    Cela me fit redoubler d’ardeur… J’avalai sa bite jusqu’à ce que les poils viennent me chatouiller les narines… et je la pompai comme je sais si bien le faire…
    
    Malgré la musique de fond en sourdine, je percevais distinctement des grognements approbateurs…
    
    Et moi, j’avais la foufoune en feu…
    
    Le sexe que je suçais avait atteint son plein développement et j’y allais avec ardeur et conviction… non que j’ai été pressée d’en finir, mais pour une fois que je taillais une plume à un rouquin, autant lui donner ce qu’il attendait !
    
    Lorsqu’il a déchargé dans ma bouche, j’ai tout avalé, aspirant les dernières gouttes puis je me suis reculée pour m’asseoir en sphinx sur mes genoux…
    
    Le sexe a disparu dans l’orifice puis c’est un visage d’un tout jeune homme qui est apparu, on aurait dit un angelot avec ses cheveux frisés… Il m’a remercié chaleureusement en me disant combien cela avait été bon, que c’était la première fois qu’une fille acceptait de la sucer…
    
    Il était gentil tout plein ce mignon… Puis il s’est retiré !
    
    Quelle n’a pas été ma surprise quand un homme est arrivé devant le couloir aux gloryholes…
    
    En moi-même, je me suis dis que s’il voulait me sauter pendant que je sucerais un autre mec… je ne serais pas contre…
    
    Mais NON… Il s’est agenouillé en face d’un trou voisin et s’est mis à branler la queue qui se présentait ! Puis il l’a gobée…
    
    Il semblait savoir y faire… J’imagine la tête du mec derrière la cloison s’il savait que c’était un autre mec qui lui ...