1. Quand on touche le fond


    Datte: 21/11/2020, Catégories: fh, amour, cérébral, consoler, Auteur: Laetitia

    Résumé de l’épisode précédent : «Un moment d’égarement »
    
    Pour la première fois depuis qu’ils se connaissent, Alice a trompé Fred. Il l’a découvert et l’a quittée, disparaissant de sa vie.
    
    ********************
    
    Six mois que ça durait. Alice s’était enfoncée dans la déprime, puis dans la dépression.
    
    La honte, voire le dégoût d’elle-même ne l’avait pas lâchée. Elle avait l’impression qu’on la regardait comme une pestiférée, que tout le monde savait ce qu’elle avait fait, qu’on la montrait du doigt, parce que c’était inscrit sur son front en lettres majuscules. Souvent dans la rue elle se retournait pour regarder les gens qu’elle venait de croiser, pour voir s’ils ne la dévisageaient pas sur son passage. Dans une petite ville de province, tout se sait, se disait-elle. Même si elle n’avait jamais pris quelqu’un sur le fait, elle était sûre qu’on parlait dans son dos. Chez les commerçants, elle faisait profil bas, elle payait et partait. De toute façon, elle ne sortait quasiment plus. Pour l’indispensable, rien de plus. Elle privilégiait l’hypermarché de la ville voisine.
    
    Elle était seule. Les amis qu’ils avaient eus en commun avec Fred, elle ne les voyait plus. D’ailleurs, aucun ne l’avait appelée depuis, c’est bien la preuve qu’ils ne voulaient plus la voir.
    
    Même Sonia sa meilleure amie avait coupé les ponts.
    
    Elle ne travaillait plus depuis six mois, elle était en arrêt de travail.
    
    Sophie sa sœur, ne voulait plus lui parler. Sa petite sœur, pour qui elle avait toujours été un modèle. Sophie avait 9 ans de moins qu’elle. Elles avaient perdu leur mère jeunes, Sophie était une enfant, Alice une adolescente. Elle avait endossé le rôle de mère pour elle. Même si on ne remplace jamais une mère, elle avait fait de son mieux. Elles étaient restées très proches toutes les deux lorsqu’elles étaient devenues adultes, fusionnelles même. Ça, c’était jusqu’à cette malheureuse journée.
    
    Son père, elle le voyait toujours. C’est la seule personne à laquelle elle rendait encore visite de temps en temps. Il faisait des efforts pour faire bonne figure, mais Alice voyait bien qu’il n’y avait plus cette étincelle dans son œil lorsqu’elle était avec lui. Quelque chose était cassé.
    
    Elle aurait pu partir, quitter la ville, la région. Mais non, au cas où Fred revenait, elle devait rester là.
    
    Au début, elle avait essayé de se battre. De se débattre surtout.
    
    Elle avait essayé de retrouver Fred. Elle avait cherché sur internet, un peu au hasard, ne sachant pas quoi ni où chercher. Elle était allée à la police, ils lui avaient gentiment dit que son mari était majeur et qu’a priori, quitter le foyer conjugal n’était pas un délit, donc aucune raison de le rechercher.
    
    Ses investigations étaient vite devenues des impasses.
    
    Le chagrin, la fatigue, le découragement l’avaient gagnée doucement. Le cercle infernal, les pleurs, les nuits sans sommeil, la déprime, la dépression.
    
    Les psychiatres qu’elle consultait ne faisaient que lui augmenter ses ...
«1234...11»