1. Hobie 4 - Hobie se venge de la juge


    Datte: 17/10/2020, Catégories: Non Consentement / À contre-cœur Auteur: byCoulybaca

    Hobie 4 - Hobie se venge de la juge.
    
    Con's Revenge -- IV
    
    Coulybaca / Black Demon
    
    Linda Darnell avait l'honneur d'être la première femme à être appointée pour siéger à la cour d'état.
    
    A 34 ans, elle avait passé ses dix dernières années au sein d'un prestigieux cabinet privé, maintenant alors qu'elle siégeait depuis deux ans, elle était respectée autant pour sa beauté que pour son incorruptibi-lité.
    
    Tout le monde admirait cette juge aussi belle qu'intelligente, il était peu commun, surtout pour un juge, d'être aussi belle et intelligente, Le juge Linda Darnell était l'exception à la règle qui voulait que les femmes ra-vissantes soient idiotes et les laiderons des femmes d'une brillante intel-ligence.
    
    Elle mesurait 1,75 m pour 60 kgs, toute en voluptueuses courbes, avec de longues jambes crémeuses à faire rêver plus d'un.
    
    Cependant elle était guindée et sévère avec tous.
    
    Beaucoup de juristes masculins auraient donné leur couille gauche pour partager le lit d'une beauté d'une telle intelligence, même si elle guer-royait contre eux au tribunal.
    
    Elle dégageait une telle autorité que pas un ne tentait sa chance de peur de voir sa carrière compromise, ainsi elle vérifiait l'adage "Regardez mais ne touchez pas" parmi les éléments masculins de la profession, et plus spécialement parce qu'il était bien connu qu'elle faisait un excellent couple avec son banquier d'époux avec qui elle était très heureuse.
    
    Après une longue journée de travail, un irritant trajet dans les bouchons, la juge Darnell était éreintée. Elle rentrait lentement chez elle au volant de sa BMW, elle ignorait qu'une vieille Ford la filait.
    
    Sur le chemin du retour, elle pensait à son adorable mari et à ses grandes filles, deux ravissantes jumelles qui rentraient au collège.
    
    Bien que de savoir comment elles réagiraient si elles se faisaient pren-dre de force faisait partie des préoccupations féminines naturelles, les différents cas de viols qu'elle avait du juger dernièrement l'amenaient à évoquer fréquemment cette question.
    
    Elle détestait entendre ces femmes hystériques rapporter les détails les plus crus de leurs viols : l'horreur d'être forcées à des actes dégradants par des violeurs pervers, l'horreur de se faire sodomiser sauvagement.
    
    Elle se sentait honteuse lorsque ces femmes lui expliquaient comment elles avaient du sucer leurs agresseurs, alors qu'elle, elle espérait secrètement que Franck, son mari la force à effectuer cet acte dégradant, la tenant par les cheveux pour lui injecter ses larges rasades de foutre au fin fond de la gorge.
    
    Bien sur, relativisait-elle, elle ne voulait faire ces choses qu'avec son ma-ri et personne d'autre, ce n'était qu'un fantasme qu'elle aimerait concréti-ser avec son mari.
    
    Elle fut accueillie chaleureusement par son mari à son arrivée, il l'em-brassa tendrement tentant gaiement de déboutonner son corsage, l'en-traînant sur le canapé pour y faire l'amour.
    
    Linda posa ses mains sur ses épaules, lui disant ...
«1234...9»