1. I - Liaisons dangereuses (56)


    Datte: 17/10/2020, Catégories: Hétéro Auteur: flyx13

    ... et net, est affiché dans la petite fenêtre. Après quelques secondes sans bouger, je me mets soudain à respirer en étant essoufflée comme si je venais de faire un sprint, mon cœur tambourine de plus belle et mes mains se mettent à trembler ; je tente de me lever mais c’est comme si mes jambes n’avaient plus la force de me porter et je m’assois lourdement au sol.
    
    — Ce n’est pas possible, ce n’est pas possible, ce n’est pas possible, ce n’est pas possible... ne puis-je m’empêcher de répéter en boucle en fixant le test de mes yeux commençant à se remplir de larmes.
    
    Je finis par me précipiter au-dessus de la cuvette des toilettes pour me mettre, encore, à vomir ; je n’ai pourtant pas grand-chose à rendre mais je ne peux m’en empêcher, j’ai l’impression que mon ventre va s’ouvrir en deux tant les spasmes qui me déchirent les entrailles sont violents. Je finis par me calmer puis je m’assois au sol, dos au mur, des larmes dégoulinant sur mes joues et en train d’essayer de maîtriser ma respiration. Dites moi que c’est un cauchemar et que je vais me réveiller dans un sursaut ; j’irais ensuite boire un verre pour me rafraîchir avant de repartir me coucher pour dormir tranquillement en me disant que je suis bien conne de m’imaginer ce genre de choses.
    
    Après être restée de longues minutes figée en ayant donc la confirmation que ce n’est malheureusement pas un cauchemar, mon regard est attiré par la boîte du test où est inscrite la mention « Fiable à plus de 99 % » ; il n’y a pas marqué 100 %, donc il existe bel et bien une possibilité pour que ce soit un faux positif. Je tente de me persuader de ça en occultant volontairement la probabilité plus que minime que ce soit le cas et, mes jambes étant de nouveau opérationnelles, je finis par me lever ; je m’habille rapidement et je pars acheter d’autres tests dans plusieurs pharmacies différentes, histoire de ne pas passer pour une folle auprès des vendeuses.
    
    Je rentre chez moi avec cinq nouveaux tests que je fais les uns après les autres après avoir pissé dans un petit bol histoire de faciliter la chose. Cette fois, je garde les yeux sur les tests, ils sont alignés sur la table et, les uns après les autres, ils finissent par afficher leurs résultats, tous positifs. Comme un zombie, je me dirige vers ma chambre et je m’allonge comme une masse sur mon lit avant de m’enrouler dans la couette, toute habillée.
    
    Je n’arrive pas à y croire, je suis enceinte, et c’est bel et bien Florian qui a participé à l’arrivée de cet invité surprise. 
«12...4567»