1. INVITATION


    Datte: 15/09/2020, Catégories: Dans la zone rouge, Auteur: Tamalou

    ... cuir marron chocolat se faisaient face, séparés par une table basse noire sur un tapis rouge foncé. Trois verres et une carafe en cristal remplie d'un liquide brunâtre étaient posés sur la table basse.
    
    Frileuse, j'aurais aimé me blottir le plus près possible de la cheminée, mais d'être tenue en laisse limitait mon autonomie. J'ai été obligée de m'asseoir à l'endroit que le patron m'a désigné. Cette pensée m'a fait vibrer.
    
    "C'est un plaisir de vous revoir, Violette" dit le patron en versant la boisson. "Je suis si heureux que vous ayez accepté mon invitation."
    
    J'ai tenté un petit sourire forcé, ne sachant pas exactement quelle attitude prendre. "Je suis heureuse d'avoir été invitée" dis-je, espérant avoir trouvé les mots justes.
    
    Le patron s'installa face à moi. "J'espère que vous apprécierez ce scotch. J'ai rapporté cette bouteille des Highlands l'an dernier."
    
    Le scotch était un peu trop raide à mon goût, j'aurais préféré un truc plus sirupeux, mais l’alcool m'aidait à me détendre les nerfs. J'ai pris une petite gorgée, appréciant la brûlure de l'alcool me coulant dans la gorge. Phil m'a regardé du coin de l'œil, l'air un peu incertain. Je lui fis un large sourire que j'espérais rassurant.
    
    Les hommes ont parlé de leurs affaires, me laissant sur la touche. J'ai continué à siroter doucement mon scotch jusqu'à ce qu'il brûle dans mon estomac et crée un engourdissement chaud dans tout mon corps.
    
    J'étais pleinement consciente d'être tenue en laisse tout le temps. Phil la maintenait, tirant dessus constamment alors qu'il faisait de grands gestes en discutant. Je me suis sentie dominée, une sensation plus forte que d'habitude. Je me suis sentie esclave, sous son emprise, assise là simplement pour être regardée. Mes tétons durcissaient contre le fin tissu de ma robe. Le patron lorgnait mes formes sans vergogne, son regard s'attardant sur mes tétons érigés. Alors j'ai fait ce que toute bonne salope ferait, je me suis redressée, tirant mes épaules en arrière, gonflant ma poitrine, pour que le mâle en face de moi puisse profiter du spectacle.
    
    Le patron a rempli les verres avant qu'ils se soient vidés. Ils ont continué à parler affaires.
    
    Avec le deuxième verre, j'ai commencé à me sentir bien. Toutes mes appréhensions et mes craintes ont disparues. Je regardais danser les flammes, hypnotisée. Les voix masculines faisaient un lointain bruit de fond. Je me suis sentie réchauffée et confiante. Je sentais la chaleur envahir mon ventre.
    
    Une légère traction sur la laisse attira mon attention sur Phil. Je me suis tournée vers lui. Il m'a fait un petit sourire. Un frisson me parcourut l'échine. Qu'importe la manière, je comprenais que le moment était venu.
    
    "Lève-toi!" me dit Phil.
    
    J'obéis en me levant lentement, un peu ankylosée par l'alcool.
    
    Phil se leva à côté de moi et caressa mes épaules tandis que le patron nous observait avec un immense intérêt. Lentement, Phil a fait glisser les bretelles de ma robe sur mes épaules jusqu'à ...