1. INVITATION


    Datte: 15/09/2020, Catégories: Dans la zone rouge, Auteur: Tamalou

    -- ATTENTION HISTOIRE POUR LECTEURS AVERTIS --
    
    Je ne me doutais pas de ce qui allait m'arriver.
    
    Phil m'avait dit que son patron nous invitait à dîner chez lui. Son patron avait été séduit par ma gentillesse lors du repas de Noël de l'entreprise. Il souhaitait mieux nous connaître, c'est pourquoi il voulait nous recevoir en privé. Phil espérait une promotion et m'avait fait plein de recommandations. De toute façon, j'étais flattée d'avoir fait bonne impression, son patron était un homme charmant, alors j'ai accepté volontiers.
    
    Phil m'avait offert une petite robe noire pour l'occasion, me disant que je méritais un cadeau pour être si gentille. La robe était faite d'une matière moulante qui étreignait mon buste, montrant clairement mes tétons qui poussaient contre le tissu. Lorsqu'il m'a demandé de ne rien mettre dessous, ni soutien-gorge ni culotte, je n'ai pas protesté car je savais qu'il prenait du plaisir à dévoiler mes formes. Il s'amusait de mon petit côté coquine.
    
    C'est en montant les marches du perron, chez son patron, qu'il s'est tourné vers moi pour sortir un collier ras du cou équipé d'un anneau.
    
    "J'exige que tu portes ça", dit-il en l'ajustant étroitement autour de mon cou avec l'anneau devant. Je le regardais, ne sachant pas trop quoi penser, sans rien dire. "Je suis en compétition pour une importante promotion, je dois lui en mettre plein la vue, alors j'ai besoin que tu fasses tout ce que je te demande ce soir, d'accord? Je promets que tu ne le regretteras pas."
    
    Un sentiment étrange, mélange d'anxiété et de fascination, bruissait dans mon ventre lorsqu'il attacha une laisse à l'anneau. La laisse était factice, mais c'est sa symbolique qui échauffait mon imagination. Nous n'étions ensemble que depuis peu, mais le sexe avec Phil était incroyable, bien au-delà de tout ce que j'avais connu auparavant. Je lui avais accordé ma confiance et il avait pris un ascendant sur moi. Il me dominait dans les jeux du sexe, j'étais son jouet et j'aimais ça. Je ne voulais pas le perdre. Je savais que cette promotion était importante pour lui et je ne voulais pas être la cause d'un possible échec.
    
    J'ai ravalé mes craintes et mon appréhension, lui faisant un léger signe de tête en guise d'acquiescement. Il sourit et me conduisit le long du corridor menant à la porte d'entrée, me tenant en laisse comme une vulgaire chienne.
    
    Son patron, un bel homme aux cheveux grisonnants et aux traits finement ciselés, répondit à la sonnette avec un grand sourire.
    
    "Entrez" dit-il en ouvrant grand la porte et en s'effaçant pour nous laisser passer.
    
    Phil m'a précédé, me tenant en laisse, mes talons claquaient sur le marbre blanc froid. Un grand lustre en cristal était suspendu au-dessus de l'entrée et un énorme escalier de marbre menait à l'étage. Une grande fougère occupait un recoin avec un porte-manteau en fer forgé à côté.
    
    Le patron nous a dirigé vers le salon où un feu crépitait dans une colossale cheminée en pierre. Deux canapés en ...
«1234»