1. Révélations


    Datte: 01/08/2020, Catégories: fh, ff, fsoumise, hdomine, soubrette, noculotte, intermast, pénétratio, fsodo, fouetfesse, journal, Auteur: ChrisetPit

    ... derrière.
    
    Elle m’obéit automatiquement, puis revient devant moi. Elle porte une petite culotte rose, en coton, sur des hanches larges, harmonieuses. Bien que ses cuisses soient un peu fortes, ses jambes sont fines et élégantes. Continuant de déjeuner, je la relance :
    
    — Je t’écoute maintenant…
    — Mercredi, je vous ai vue repartir en promenade avec votre robe blanche et sans votre chapeau. Je me suis demandé… parce que vous étiez partie avant, pas habillée pareil… Euh… Jeudi, vous m’avez demandé de prévenir Adrien… Euh… vous ne le faites jamais. Alors, vendredi, j’ai voulu savoir…
    
    Elle me dit tout ça les yeux au sol en se dandinant d’un pied sur l’autre. D’un signe de tête, je la fais continuer :
    
    — Hier matin, j’ai entendu qu’il vous disait d’aller à la tour à trois heures. Je me suis cachée…
    — Alors ? Qu’est-ce que tu as vu ?
    
    Elle rougit brusquement et, après un bref regard par en dessous, elle baisse la tête, la bouche hermétiquement close. J’attends, le temps de siroter mon café puis, d’une voix calme mais ferme :
    
    — J’ai assez attendu. Retire ton chemisier.
    
    Je vois sa respiration qui accélère, son ventre qui se creuse. À nouveau, elle se plie et croise ses cuisses agitées de contractions. Ça m’excite ; je décide cette fois de laisser son orgasme se développer. Les yeux fermés, elle empaume son sexe avec une main et se met à geindre doucement, agitée de soubresauts. Moi-même, je me caresse sous le drap. Quand je vois sa jouissance décroître, je la rappelle à l’ordre :
    
    — Ce n’est pas ça que je t’ai demandé…
    
    Le temps de réaliser, elle se contorsionne, les bras derrière le dos pour déboutonner le chemisier, le faire glisser sur ses bras d’une ondulation des épaules et le poser sur la chaise. Elle revient vers moi, les bras pudiquement croisés sur un soutien-gorge rose.
    
    — Mets tes mains derrière ton dos et raconte…
    
    Elle me regarde avec un air de chien battu et, à regret, découvre sa poitrine et croise ses mains dans le dos. Constitué d’un tissu très fin, presque transparent, son soutien-gorge laisse apparaître son excitation. Ses mamelons, assez larges, sont gonflés et les tétons, étonnamment longs, pointent orgueilleusement. Je suis maintenant assurée que la soumission que je lui impose est un plaisir pour elle. Elle ouvre la bouche :
    
    — Quand vous êtes sortie, j’étais déjà dans le bois et je vous ai suivie de loin. Vous êtes entrée dans la tour, alors j’ai été à une fenêtre. Vous avez retiré votre robe et puis vous avez montré votre derrière à Adrien ; j’ai pas bien vu ce qu’il vous faisait et puis vous êtes sortie, toute nue et vous avez failli me voir. J’ai eu peur, je me suis sauvée…
    — Et tu t’es masturbée en me voyant ?
    
    À nouveau, elle rougit violemment et baisse la tête, l’air fermé. J’attends quelques instants :
    
    — Retire ton soutien-gorge !
    — Oh non…
    — Et la culotte avec… Allez ! Dépêche-toi !
    
    Ma voix claque, impérieuse. Des larmes commencent à rouler sur ses joues silencieusement ; lentement, ...
«1234...12»