1. Solène, ma ille chérie


    Datte: 14/07/2022, Catégories: Inceste / Tabou Vos histoires Auteur: Etienne

    Solène
    
    
    Ce samedi matin marquait le début du pont du 14 juillet que je m'apprêtais à passer seul dans ma dans ma cabane nichée au milieu de nulle part. Je revenais de la plage où je m'étais baigné tôt le matin avant l'arrivée de la foule et je trainais profitant de la fraîcheur que m'offrait l'ombre des arbres en attendant l'heure du déjeuner.
    
    Mon programme était minimaliste, plage le matin, bouffe, sieste puis plage à nouveau avant de me remettre à manger. Mais cette tranquillité ne devait pas durer et je commençais à pester en entendant le bruit du moteur d'une voiture s'approchant de ma tanière. J'attendis le bruit d'une portière qui se fermait et me demandait qui pouvait bien venir jusqu'ici.
    
    Je fus rapidement fixé en attendant la voix enjouée de ma fille Solène. Ce fut un ravissement de voir arriver ma fille qui se jette dans les bras de son vieux père. Solène est une jeune femme très spontanée et affectueuse qui me couvrit de baisers.
    
    -J'étais certaine que je te trouverais ici et tout seul.
    
    -C'est gentil de penser à ton vieux papa ma fille, je suis très content de te voir.
    
    -Je suis seule moi aussi, j'ai accompagné ce matin le petit au bus qui l'emmenait en colonies de vacances alors je me suis dis que c'était l'occasion de profiter de mon papa qui devait lui aussi être seul.
    
    -Rien ne pouvait me faire plus plaisir que ta venue ma chérie, tu es belle.
    
    Je la serre à nouveau dans mes bras pour l'embrasser, sa peau est douce et légèrement ...
    ... moite.
    
    -Viens te mettre à l'ombre, je t'offre quelque chose de frais ?
    
    -Ce que tu as papa. La piste est une fournaise et il n'est pas encore midi.
    
    -On annonce de fortes chaleurs pour ce long week-end. Tu fais le pont je suppose ma chérie. Tiens voici de l'eau bien fraîche. Je vais me changer je ne peux pas rester dans une telle tenue alors que j'ai la chance d'avoir une charmante jeune femme avec moi.
    
    -C'est inutile papa il fait chaud reste à l'aise.
    
    -Tu es sûre, tu ne préfères pas que j'enfile un pantalon.
    
    Je me dois de préciser que je portais seulement un tee-shirt flottant et un caleçon dont la braguette était entièrement ouverte.
    
    -Ce n'est vraiment pas nécessaire papa, on est entre nous. Mais tu pourrais juste boutonner ta braguette sinon le petit oiseau finira par sortir. Je le vois qui pointe le bout de son bec, me lança-t -elle en riant.
    
    -Excuses-moi ma chérie, des habitudes de vieil ours.
    
    -Ce n'est rien papa, je vais m'occuper de toi. Pour le caleçon tu fais  comme tu l'entends, en revanche ce serait bien si tu te rasais, sinon je ne te fais plus de bisous.
    
    -A non pas ça, j'y cours de ce pas
    
    Je me lève d'un bond et disparais dans la cabane laissant Solène perplexe.
    
    -Mais que fais tu ?
    
    Je reviens l'air triomphant en brandissant mon rasoir électrique.
    
    -Je t'obéis ma fille.
    
    Elle éclate de rire en me voyant entreprendre mon rasage.
    
    -Tu es fou mon papa et c'est pour cela que je t'adore.
    
    Et tandis que je me rase, elle ne tarit pas ...
«1234...»