1. Quand le chat dort...


    Datte: 24/01/2023, Catégories: f, fh, couple, amour, Voyeur / Exhib / Nudisme noculotte, vidéox, Masturbation Oral pénétratio, Auteur: Notsoquietlover

    ... avec des mouvements répétés et de plus en plus rapides.
    
    Je ne résiste pas et, tout en sachant que ça ne fera que m’exciter davantage, je baisse la tête en espérant croiser son regard. Affairé qu’il est, il ne remarque pas tout de suite que je le regarde et, quand ses yeux s’ouvrent et se lèvent enfin, une lueur sombre et joueuse les traverse et sa main ne tarde pas à m’agripper le menton pour relever ma tête de force. Son geste provoque chez moi un premier gémissement.
    
    — Si tu veux que je continue, ne t’avise plus de baisser les yeux.
    
    Tremblante de désir, je murmure un léger « Oui… Pardon… ». Ses lèvres sont maintenant sur mon ventre. Elles descendent jusqu’à mon nombril en enchaînant de petites morsures avec des coups de langue et des baisers, pour ensuite s’attarder sur le côté de mon bas-ventre, un endroit que je sais qu’il apprécie tout particulièrement.
    
    Alors que son corps descend le long du mien, je le sens, raide de désir, frôler ma cuisse. J’ai du mal à contenir mes gémissements. Ils se mélangent rapidement aux halètements et légers cris que pousse la femme dans la vidéo que je me force tant bien que mal à regarder. Je frissonne d’excitation alors que je sens le souffle de Thibault sur mon entrejambe, pendant que l’acteur de la vidéo commence à prendre sa partenaire en levrette.
    
    Le mien, de partenaire, conscient de l’attente fiévreuse qui m’habite et prêt à en jouer, m’embrasse l’intérieur des cuisses. Une légère morsure me fait tressaillir et mes ...
    ... hanches se tendent plus que jamais vers sa bouche, victimes du désir qu’il sait si bien attiser en moi. Je sens enfin sa langue caresser mon intimité quand la levrette qui se joue devant mes yeux devient intense et, il n’y a pas d’autres mots pour le dire, bruyante. L’actrice crie de plaisir pendant qu’elle se fait baiser violemment, les mains de l’acteur collées sur ses hanches, ramenant son bassin toujours plus vite et fort vers lui.
    
    Aussi fascinante que soit cette scène, mes yeux se ferment pour profiter du plaisir que me prodigue la langue de Thibault, toujours affairée à lécher tous les recoins de ma vulve. Il la fait glisser le long de mes lèvres, titille l’entrée de mon vagin, puis revient sur mon clitoris et commence à exercer de petites succions avec ses lèvres. Je ne peux plus contrôler mes gémissements. Des « Ah ! », « Oh… » et enfin des « Oui, continue s’il te plaît » s’échappent de mes lèvres sans que je m’en rende compte, rendant son envie de me satisfaire encore plus intense.
    
    Je le connais bien et sais quelle est la prochaine étape de ce cunnilingus. Mon bas-ventre se creuse et il est obligé de me tenir le bassin tant mon impatience pour ce que je sais être le coup final qui m’amènera à l’orgasme se fait sentir. Enfin, mes supplications et les mouvements de mon bassin l’y invitant, je sens deux de ses doigts me pénétrer profondément tandis que sa langue continue de malmener mon clitoris. Les va-et-vient de ses doigts ne tardent pas à déclencher en moi une onde ...
«1...3456»