1. Le collectionneur


    Datte: 24/11/2022, Catégories: fffh, Oral pénétratio, fdanus, fsodo, uro, ffontaine, Auteur: Starpom

    ... trop génial comme mec… je t’aime !
    
    Je continue mon cunnilingus, et Val commence à gicler petit à petit. Elle a pris mes testicules dans sa main droite, et me les malaxe gentiment.
    
    — Tu peux y aller plus fort, j’aime bien.
    — Hmmm trop bon ! J’ai peur de te faire mal.
    — Je te le dirai, si c’est le cas.
    
    Je continue de lécher ma chérie, et les jets de sa jouissance sont de plus en plus copieux et puissants.
    
    — Ahhhh, je vais mourir de bonheur, Bruno… je t’aime, je t’aime, je t’aime…
    
    Elle me malaxe les couilles de plus en plus fort, je bande comme un fou. Je l’ai dans la peau, à mon corps défendant.
    
    — Ahhhh !
    
    Val vient d’expulser un énorme jet de mouille, je suis trempé de la tête aux pieds.
    
    — Arrête, mon chéri, j’en peux plus, je suis littéralement vidée. Vas-y, prends-moi, comme tu veux, ma bouche, ma chatte, mon cul, mais par pitié, arrête…
    — Tu sais ce qui me ferait plaisir, ma puce ?
    — Accordé !
    — Attends, je ne te l’ai pas encore dit !
    — M’en fiche, c’est d’accord.
    — Bon, alors, lève-toi, prends-moi par les couilles, et emmène-moi dans la salle de bain. Je m’allonge dans la baignoire, tu viens sur moi, on s’embrasse, et…
    — D’accord ! Et ?
    — Et tu te soulages sur moi.
    — …
    — Tu me fais pipi dessus, en gros.
    — Ah… Pourquoi pas ?
    
    Val se ...
    ... lève, empoigne mes couilles, et me tire vers la salle de bain. Nous sommes trempés tous les deux, surtout moi.
    
    Arrivé dans la salle de bain, je m’allonge dans la baignoire. Val enjambe le rebord, s’allonge sur moi. Elle me sourit, puis m’embrasse. Sa langue chahute la mienne, notre baiser est torride.
    
    Je sens un liquide chaud couler sur mon bas-ventre, et une odeur d’urine se manifeste. Val glisse sa main entre nos ventres, attrape mon sexe, et se met à me masturber.
    
    C’est divin. Au bout de quelques minutes de ce traitement, j’éjacule abondamment.
    
    — C’était bon, mon chéri ?
    — Divin, tout simplement. Merci, ma chérie. Merci.
    — J’ai adoré. Faudra que tu me pisses dessus aussi, à l’occasion. Bon, on prend une douche ?
    — Oh que oui !
    
    Nous nous douchons soigneusement.
    
    De retour au salon, nus tous les deux, nous reprenons l’apéritif là où nous l’avions laissé.
    
    — Val, OK, on tente. Ça me dit beaucoup. Mais pas trop vite, pour ne pas tout gâcher. Ça te va ?
    — Complètement. On trinque ?
    — On trinque !
    
    Nous avons scellé notre accord ce soir-là.
    
    Trois mois plus tard, Val emménageait chez moi. Nous nous sommes présentés mutuellement à nos amis, puis à nos familles, puis…
    
    Deux ans plus tard…
    
    Mon Dieu qu’elle était belle avec sa robe blanche de mariée ! 
«12...24252627»