1. Elodie à la salle de Sport (et pas Martine)


    Datte: 31/08/2022, Catégories: h, fh, inconnu, grossexe, gymnastiqu, Voyeur / Exhib / Nudisme Masturbation init, confession, Auteur: ElodieParis

    Je fréquentais la même salle de sport depuis trois ans. C’est un peu mon péché mignon, car j’ai une addiction à l’endomorphine. Je déprimais vite si je n’avais pas ma dose de sport quotidienne.
    
    À mon retour de Londres, j’avais fait tout le tour des salles de sport dans un rayon d’un kilomètre autour de chez moi. Je n’aimais pas me doucher à la salle et préférait rentrer discrètement chez moi. Mon autre critère de choix était une salle peu fréquentée le matin, entre sept et huit heures, voire plus tôt encore. Je suis une couche-tôt et lève-tôt. Je n’aimais pas le regard libidineux et systématique des hommes, des femmes et des couples sur moi. Et encore moins me battre pour trouver un tapis de course libre. J’avais jeté mon dévolu sur une petite salle familiale qui vendait des packages depuis des années aux comités d’entreprise des grosses sociétés du coin. Du coup, la salle était fréquentée entre midi et deux, en fin d’après-midi et surtout en soirée. Mais elle était quasiment vide les week-ends ce qui m’arrangeait sacrément. Le matin, les premiers clients arrivaient avant leur travail, vers huit heures, ce qui était parfait pour moi qui étais déjà sur le départ.
    
    En ce début d’année, j’avais pris de bonnes résolutions. J’allais essayer de moins me cacher et d’aller un peu plus au contact des autres. Si je ne voulais pas finir seule, il me fallait croiser plus de gens, m’ouvrir à eux. Pourquoi pas, enfin, rencontrer l’âme sœur que je ne trouverais jamais si je continuais ...
    ... de l’attendre comme une Princesse enfermée dans mon château appartement de 34 mètres carrés.
    
    Je suivis les recommandations de ma collègue Caroline qui m’avait parlé d’une nouvelle chaîne de salles de sport branchées. Il y en avait justement une qui venait d’ouvrir pas loin de chez moi. J’avais pris rendez-vous sur internet pour 9 h samedi matin.
    
    J’arrivai comme d’habitude avec cinq minutes d’avance sur l’heure convenue. Mon petit réflexe d’autiste méthodique. Une Asiatique, souriante, encore plus petite et menue que moi m’accueillit et m’invita à attendre. Je restais debout, à côté d’un distributeur d’eau, et la regardai s’activer. Son sourire était hypnotique, elle était gentille et très agréable. Cette fille dégageait beaucoup d’empathie. Elle était très dynamique et bougeait beaucoup, tout le temps, une vraie petite boule d’énergie positive. Son regard était pétillant d’intelligence. Elle avait des cheveux très courts à la garçonne, des mini piercings adorables et très féminins, au nez et sur la lèvre, des petits papillons tatoués dans le cou. Le prénom gravé sur son badge était : Jade.
    
    Jade me troubla en quelques minutes. Il faut dire que j’étais dans un cycle sexuel assez positif ces temps-ci et que je me masturbai plusieurs fois par jour. Je passais régulièrement par ces phases-là.
    
    À neuf heures précises, elle m’invita à la rejoindre au comptoir. J’adorais les gens à l’heure. Tandis qu’elle faisait mon inscription, je fixais sa petite bouche d’où sortaient ...
«1234...7»